Jan 17

Quand soudain déboule Food Traboule…

Lorsque le projet Food Traboule et MiHôtel à la Tour Rose a été lancé il y a bientôt 2 ans, j’étais invitée à venir me rendre compte par moi-même de ce lieu tombé dans l´oubli par la faute de quelques investisseurs peu professionnels. Les chambres avaient été abandonnées sur la champ, le personnel évacué illico, les frigos restés remplis… Tout était resté en l’état. Les serviettes devant la baignoire, les draps chiffonnés par une dernière nuit peut-être agitée, le bar à l’ambiance si particulière et l’alignement des produits d’accueil.
Alors, il aura fallu l’envie la volonté et la ténacité sans limites de Stephanie et Nathalie les créatrices de MiHotel et de Ludovic et Tabata Mey du restaurant Les Apothicaires pour que, depuis mercredi, le projet soit ouvert au public et que la Tour Rose reprenne vie.
Food Traboule
Tout d’abord, le projet Food Traboule. Sur 3 niveaux et 600 m2, 12 chefs lyonnais proposent leur vision street food de la cuisine de façon gourmande et décomplexée.
On retrouve des grands noms de la food lyonnaise comme Tabata et Ludovic Mey des Apothicaires à l’origine du projet donc, mais aussi Olivier Canal de la Meunière, Franck Delhoum et Floriant Remont du Bistrot du potager, Christian Têtedoie et son Lyon’s gastropub, Hubert Vergoin du Substrat entre autres…
Sans oublier aussi les douceurs signés La baraque à Sucre en mode coffee shop au rez-de-chaussée.

     

ou en desserts à l’assiette et coupes glacées à l’étage
Le lieu est absolument dingue, les pièces et les recoins qui faisaient le charme de La Tour Rose d’antan ont été métamorphosés mais ont gardé leur lustre d’antan. La grande cheminée en pierre, la bibliothèque cosy, la verrière lumineuse…
Ici on pourra donc venir de 9h00 à 23h00 du mardi au samedi (et jusqu’à 20h00 le dimanche) pour déguster, picorer, trinquer, se poser et se régaler. Petit déjeuner, goûter ou encore apéro, tous les moments de la journée seront de beaux prétextes pour découvrir toutes les facettes de Food Traboule.
Les différents comptoirs 
Le Comptoir des Apothicaires
Ludo’s Pizza
Mon salade bar
Lyon’s gastropub
Substrat la panifacture
La Baraque à Sucre desserts et coffee shop
Lob’s
La Meunière
Le Bistrot du sucré
Le Bistrot du Potager
Misto
Butcher 
Parmi ce qui s’annonce déjà comme la playlist ultime
  • la pizza truffe chez Ludo’s Pizza
  • Les quenelles-frites sauce homard de la Meunière
  • Le riz au lait du Bistrot du sucré
  • Les coupes glaces et les choisie très de la Baraque à sucre
  • Le lobster roll de Lob’s
  • Les galettes parfaites de Substrat la Panifacture
  • Les kofte du Comptoir des apothicaires

Et on a presque tout gouté!!

Deux espaces bars permettent aussi de faire le plein de softs, bières, vins et cocktails à base de Chartreuse notamment.
Le Food Traboule mode d’emploi
Le principe est simple! On choisit une table dans une des différentes ambiances du lieu parmi les 240 places assises. Puis on passe commande à chaque comptoir selon ce qui nous tente, un biper et hop quand ça vibre, on déguste! Ainsi on pourra prendre l’apéro dans une alcôve du Bar, un plat canaille dans la Bibliothèque puis le dessert à emporter par exemple pour flâner dans le Vieux Lyon. Évidemment, pas de formule mais tout à la carte pour combler toutes les envies, du coup attention à la note qui peut vite grimper, comptez entre 20 et 25 euros pour un repas complet.
Pour commander, ca se passe directement à chaque comptoir ou alors prochainement avec une appli dédiée. Et pour les food lovers, une carte de fidélité est déjà mise en place. Dernier conseil : descendez au sous-sol voir les toilettes absolument dingues!!
Food traboule, good and cool
Tout a été pensé pour que Food Traboule soit le éco-responsable possible malgré sa capacité de 240 couvertes. Ici on mange dans une vraie vaisselle avec de vrais couverts, de la verrerie ou des éco-cups.
Tout est trié et les déchets organiques sont déshydratés pour être ensuite compostés.
Les recettes utilisent le maximum des produits locaux et de saison, parfois bio, avec une empreinte carbone minimisée. Les emballages à emporter ont été pensés pour être le plus responsable possible… Tant d’engagement, on ne peut que saluer une telle initiative.

Au final, le lieu s’annonce comme un incontournable du quartier Saint-Jean et répondra à toutes les envies : celles des Lyonnais épicuriens comme celles des touristes qui auront ainsi une belle alternative aux adresses attrape-touristes et aux restaurants étoilés voisins. A découvrir sans attendre !!

 

MiHotel, les chambres nouvelle génération de la Tour Rose
Evidemment, on connaissait déjà les suites connectées des filles de MiHotel, disséminées autour de la place Bellecour en presqu’île. Chacune à l’ambiance différente mais toutes conçues et décorées avec élégance simplicité et délicatesse. Mais l’idée qui a germé dans la tête de Stéphanie et Nathalie pour la Tour Rose est absolument hors norme.
Rénover 14 chambres tout en gardant l’âme du lieu était une gageure. C’est désormais un pari réussi.
C’est à l’architecte lyonnaise Nathalie Rives qu’elles ont confié le projet et pour lequel elles se sont battues comme des lionnes pendant deux ans pour faire naître 14 cocons personnalisés, répondant chacun à des noms évocateurs : Terracotta, Ocre, Volatili, Ambre. L’accès aux chambres se fait en toute autonomie. On peut aussi régler son chauffage, la musique que l’on souhaite écouter ou encore l’ambiance lumineuse.
 
Esprit art deco, boudoir ou ethnique chic, tous ont le confort d’une chambre très haut-de-gamme. avec attentions personnalisées, mini bar et vraie vaisselle. Sans oublier un ménage quotidien et une literie de grande qualité. Avec un espace salon et le plus souvent, à l’étage un petit nid douillet pour la chambre, on sent comme dans une belle maison. On reste admiratif devant les détails de chacune : les luminaires, le papier peint, les tapis, ou encore les bibelots chinés auprès des grandes maisons comme des antiquaires.
Tout en haut de la maison, à flanc de colline, on va trouver un salon Mia Stanza, ouvert aux professionnels. il donne sur sur une terrasse où l’on se voit déjà organiser des dîners privés. Bientôt, on y trouvera un appartement avec terrasse privatisée qui sera disponible tout en haut de la jolie maison rose.
Enfin, les tarifs vont de 200 à 600 €. Un plaisir à s’offrir pour les lyonnais qui voudrait passer une nuit unique dans leur ville. Ou pour les touristes qui souhaitent séjourner au cœur de ce quartier historique. 
Food traboule / MiHôtel
22 rue du Bœuf
69005 Lyon
Août 27

Dîner étoilé au restaurant Les Cèdres

Hello les Millyonnais,
Je voulais vous parler du restaurant Les Cèdres, une adresses qui nous est chère dans la famille puisque nous y allons fréquemment, ma Sœur comme mes parents comme nous.
Le Restaurant Les Cèdres est celui des frères Jacques et Jean-Paul Bertrand, installés ici depuis plus de 20 ans. Aujourd’hui la maison affiche fièrement ses deux étoiles, toujours dans le joli village de Granges les Beaumont.

Lors de cette soirée en amoureux, nous avons pu découvrir et profiter de la grande terrasse d’inspiration zen avec bambous, sculptures et fontaines, ouverte sur le jardin, au calme. Une parfaite entrée en matière du beau moment qui allait nous attendre. Accompagnés à notre table à l’intérieur par le maître d’hôtel, nous avons pris place dans la salle à manger à la décoration sobre et cossue, faite de meubles anciens et d’éclairages contemporains.

Nous avons opté pour le menu carte en 3 services à 98€, mais avec de nombreuses suppléments (ça tombait mal nous les avons tous choisis!). Si en entrée j’ai donc choisi le homard (et donc en supplément), l’Amoureux choisissait un original carpaccio d’agneau.

Lire la suite

Août 10

Cuisine lyonnaise : les nouvelles adresses gourmandes

Hello les Millyonnais,
Les nouvelles adresses dédiées à la cuisine lyonnaise n’en finissent plus d’essaimer à lyon! Et quand elles ouvrent à côté du bureau c’est encore mieux. Petit focus sur deux nouvelles adresses de cuisine lyonnaise.


Le Petit Bonnard

À l’heure du déjeuner, on a filé rue de Créqui du côté du cours F.D. Roosevelt découvrir Le Petit Bonnard.
Bonnard c’est une des adresses charcutières historiques de Lyon, installé rue Grenette. Je n’y ai jamais mis les pieds et je ne sais même pas dire pourquoi. Peut-être parce que les aspics en vitrine ne m’ont jamais fait envie…
Bref ici dans cette épicerie-comptoir, on peut faire le plein de charcuteries et autres picorages parfaits pour les apéros avec différentes recettes de pâté croute, des saucissons, quelques plats cuisinés et un joli rayon épicerie fine avec des jolies maisons gourmandes représentées. Mais on vient aussi se régaler de planches copieusement garnies.

Lire la suite

Juil 29

Mon escapade gourmande au Moulin de Valaurie

Hello les Millyonnais,
Depuis plusieurs années, à force de passer devant en voiture sur la route de Grignan, j’avais envie de découvrir le Moulin de Valaurie, son hôtel comme son restaurant. Le problème étant qu’il était souvent complet sur le côté hôtelier… Nous avons donc changé les plans, trouvé un autre hôtel et réservé notre table. A l’heure du dîner, le lieu est vraiment superbe, propice à une délicieuse escapade amoureuse et gourmande dans un lieu enchanteur. Ici c’est le grand calme, seulement interrompu par le bruit du vent dans les arbres et le petit ruisseau qui longe la terrasse. Au loin, on aperçoit la piscine et l’immense potager de 5 000 mètres carrées qui permet ainsi au chef de cuisiner en quasi autarcie et en toute saison.

Lire la suite

Juil 11

Le Grand Réfectoire, la cantine de luxe

Hello les Millyonnais
Plus d’un an après son ouverture, le Grand Hôtel Dieu donne désormais toute sa splendeur. Désormais toutes les Cours sont ouvertes et l on n’attend plus que la Cite de la Gastronomie.
Si l’offre shopping est pour moi un peu trop complexe et mal positionnée dans cette tristouille Cour du Midi, je reste fan de la boutique Clarins, du AM.PM et du magasin Cos.
Mais c’est l’offre restauration qui reste pour moi une belle réussite. L’adresse lyonnaise de l’Artisan de la Truffe est validée pour moi, j’ai découvert tardivement Miss Paradis avec quelques aprioris et j’ai beaucoup aimé en version apéro à partager.

Mais mon cœur de cœur va définitivement au Grand Réfectoire. Ce lieu est en lui-même une réussite. Repenser le Grand Réfectoire des sœurs de l’Hotel-Dieu et lui donner une telle intensité, une telle lumière tout en maîtrisant cette hauteur vertigineuse. La rénovation architecturale a été confiée avec brio à Damien Carrères.
C’est le chef caribéen Marcel Ravin (1* au Fairmount à Monte Carlo) qui a élaboré la carte, portée au quotidien par un jeune duo de chefs, Anthony Clorennec et Corinne Bec. Le menu du midi en 3 services est une vraie pépite pour moins de 25€ dans un cadre aussi enchanteur. On notera un service attentif même si quelques petites longueurs sont à attendre en période de rush.
Dans les assiettes, un dressage précis et des saveurs qui se marient de façon audacieuse. Les produits de saison sont toujours privilégiés, mais pas de notification spécifique de produits bio ou de circuit court. Parmi les créations signatures du chef, on notera l’œuf parfait à la truffe, manioc et maracuja du chef et le Bounty revisité du Chef absolument divin!
Le chef a souhaité rendre l’expérience du Grand Réfectoire encore plus forte en proposant des tables d’hôtes au cœur même de sa cuisine ouverte avec un menu dédié. Une expérience à découvrir pour environ 140€ par personne avec 14 créations gourmandes à découvrir en sa présence..

Lire la suite

Mai 02

La Belle Assiette, la belle idée de chef à domicile

Hello les Millyonnais,
Quand La Belle Assiette m’a proposé de recevoir un chef à domicile, j’ai bien évidemment dit oui!!
Et pour plusieurs raisons : l’idée de pouvoir papoter bonnes recettes et tours de main dans ma propre cuisine m’amusait, l’envie de découvrir de nouvelles recettes autour d’un menu pensé à quatre mains et l’invitation à mettre les pieds sous la table tout en recevant des amis chez moi avaient fini de me convaincre.

C’est ainsi qu’avec le chef Fabio nous avons pensé à 2 le menu qu’il allait préparer dans ma petite cuisine de ménagère. Ses spécialités étaient basées sur la cuisine italienne, parfait, j’adore ça!
Après avoir relevé les différentes allergies, intolérances ou aversions, nous nous sommes arrêtés sur un menu en 4 services, à moi de préparer l’apéritif si je le souhaitais et d’ajouter du fromage. C est ainsi qu’on a validé ensemble, en amont du dîner, le menu suivant.

Lire la suite

Fév 22

L’Annexe Ravigote, nouvelle adresse gourmande du 3ème

Hello les Millyonnais,
Aujourd’hui le blog reprend enfin du service pour vous parler d’une nouvelle adresse lyonnaise comme je les aime, simple et gourmande. C’est juste à côté d’une adresse déjà validée, Ravigote, qu’on retrouve donc l’Annexe Ravigote. Dans cette jolie cantine de quartier à la déco simplifiée, la place est faite aux bons produits et à la cuisine.

L’Annexe Ravigote est ouvert au petit déjeuner où l’on peut déjeuner un délicieux granola maison (également dispo à emporter) avec un bon café. Ou bien des cakes moelleux et des brioches à tomber par terre, je vais vite y revenir !
Mais c est à l’heure du déjeuner qu’on a testé et adore cette échoppe gourmande.
C est bien simple, on voulait tout manger, tout goûter.

Lire la suite

Jan 15

Les adresses qui secouent la planete food lyonnaise

Hello les Millyonnais,
Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas parlé gourmandises ici!
Aujourd’hui, coup de projecteur sur deux nouvelles adresses épicuriennes qui secouent un peu la planète food lyonnaise. Des adresses hautement instagrammables et parfaites en saveurs, je vous emmène.

#1 – La Mutinerie
Cette nouvelle adresse gourmande s’est installée dans le 6ème arrondissement de Lyon, entre Brotteaux et Masséna. La Mutinerie, c’est son nom, propose une cuisine d’auteur à la sauce Fooding. Ici pas de carte mais seulement les produits cuisinés par le chef. À vous de signaler ingrédients rédhibitoires et allergies.

Dans un cadre de brique et de métal, un peu trop ouvert sur la rue, on déguste une délicieuse cuisine. Autour de 20€ la formule plat-dessert avec un très bon canard et légumes d’automne et surtout un jus corse à saucer jusqu’à la dernière mouillette !

Lire la suite

Sep 18

Les nouvelles adresses food de Confluence

Hello les Millyonnais,
C’est la rentrée!! Le Retour des déjeuners entre deux réunions, le bonheur des journées off pour découvrir les nouveautés… Voici deux adresses food de Confluence testées pour vous. Je vous laisse décider de tester… ou pas !

#1 – Ha Noï Café
Au Ha Noï Café, l’immersion en Asie est totale dès la porte franchie au dernier étage du centre commercial Confluence : déco ultra colorée avec de nombreux détails jusqu’au plafond et une belle terrasse sur la Saône. On s’entasse un peu (trop) sur les grandes banquettes qui traversent tout le resto mais on sent bien l’esprit cantine viet, ou thaï bref asiatique. A la carte, des recettes inspirées de l’Asie en général mais on est loin des prix pratiqués sur place à l’autre bout du monde.

Au premier coup d’œil, cela nous semble un peu cher mais on se décide à tester les nouilles, les rouleaux de printemps Goi cuô veggie (7 € le rouleau coupé en 2) et le pad thaï (à partir de 16.90 € pour la version poulet saté). Au final, c’est servi rapidement et avec le sourire mais tout cela manque un peu de goût et d’authenticité. On passera notre tour sur le dessert mais on note des Happy Hours et des recettes de cocktails. Au final une addition un peu chargée pour une pause déjeuner entre filles.

Lire la suite

Août 15

Diner poétique au Clair de la Plume

Hello les Millyonnais,
Aujourd’hui, retour en Provence et plus précisément en Drôme provençale sur les traces de nos vacances en famille et notre découverte du restaurant Le Clair de la Plume. Comme vous le savez peut-être, je suis très attachée à Grignan, ce village perché cher à la Marquise de Sevigné. J’adorais y venir petite fille, j’ai eu la chance de m’y marier il y a quelques années et je reviens toujours avec plaisir car nous avons de la famille sur place. Mais c’est toujours délicat de venir rendre visite à sa famille et de partir se régaler en amoureux à l’une des tables les plus gourmandes de la région.

On a donc profité de ces vacances pour déposer les enfants et filer en amoureux au Clair de la Plume découvrir enfin la cuisine poétique et méditerranéenne de Julien Allano.
Dès notre arrivée, nous nous sommes installés dans le jardin méditerranéen magnifiquement entretenu pour un apéritif au soleil couchant. Pour commencer et accompagner notre vin Rosé du Domaine de Grangeneuve (à consommer avec modération), nous avons dégusté trois petites bouchées délicieuses : une huître végétale au travers d’une feuille au goût d’iode, un cromesquis de tomme de brebis fondante et granny Smith, et un rouleau courgette et anchoïade. Parfait pour débuter cette belle soirée! Après consultation appuyée de la carte, on porte notre choix pour le menu Dégustation en 5 services (la canicule a raison de notre appétit d’ogre !)

Lire la suite