Quand déboule Food Traboule

Lorsque le projet Food Traboule et MiHôtel à la Tour Rose a été lancé il y a bientôt 2 ans, j’étais invitée à venir me rendre compte par moi-même de ce lieu tombé dans l´oubli par la faute de quelques investisseurs peu professionnels. Les chambres avaient été abandonnées sur la champ, le personnel évacué illico, les frigos restés remplis… Tout était resté en l’état. Les serviettes devant la baignoire, les draps chiffonnés par une dernière nuit peut-être agitée, le bar à l’ambiance si particulière et l’alignement des produits d’accueil.
Alors, il aura fallu l’envie la volonté et la ténacité sans limites de Stephanie et Nathalie les créatrices de MiHotel et de Ludovic et Tabata Mey du restaurant Les Apothicaires pour que, depuis mercredi, le projet soit ouvert au public et que la Tour Rose reprenne vie.
Food Traboule
Tout d’abord, le projet Food Traboule. Sur 3 niveaux et 600 m2, 12 chefs lyonnais proposent leur vision street food de la cuisine de façon gourmande et décomplexée.
On retrouve des grands noms de la food lyonnaise comme Tabata et Ludovic Mey des Apothicaires à l’origine du projet donc, mais aussi Olivier Canal de la Meunière, Franck Delhoum et Floriant Remont du Bistrot du potager, Christian Têtedoie et son Lyon’s gastropub, Hubert Vergoin du Substrat entre autres…
Sans oublier aussi les douceurs signés La baraque à Sucre en mode coffee shop au rez-de-chaussée.

     

… ou en desserts à l’assiette et coupes glacées à l’étage
Le lieu est absolument dingue, les pièces et les recoins qui faisaient le charme de La Tour Rose d’antan ont été métamorphosés mais ont gardé leur lustre d’antan. La grande cheminée en pierre, la bibliothèque cosy, la verrière lumineuse…
Ici on pourra donc venir de 9h00 à 23h00 du mardi au samedi (et jusqu’à 20h00 le dimanche) pour déguster, picorer, trinquer, se poser et se régaler. Petit déjeuner, goûter ou encore apéro, tous les moments de la journée seront de beaux prétextes pour découvrir toutes les facettes de Food Traboule.
Les différents comptoirs 
Le Comptoir des Apothicaires
Ludo’s Pizza
Mon salade bar
Lyon’s gastropub
Substrat la panifacture
La Baraque à Sucre desserts et coffee shop
Lob’s
La Meunière
Le Bistrot du sucré
Le Bistrot du Potager
Misto
Butcher 
Parmi ce qui s’annonce déjà comme la playlist ultime
  • la pizza truffe chez Ludo’s Pizza
  • Les quenelles-frites sauce homard de la Meunière
  • Le riz au lait du Bistrot du sucré
  • Les coupes glaces et les choisie très de la Baraque à sucre
  • Le lobster roll de Lob’s
  • Les galettes parfaites de Substrat la Panifacture
  • Les kofte du Comptoir des apothicaires

Et on a presque tout gouté!!

Deux espaces bars permettent aussi de faire le plein de softs, bières, vins et cocktails à base de Chartreuse notamment.
Le Food Traboule mode d’emploi
Le principe est simple! On choisit une table dans une des différentes ambiances du lieu parmi les 240 places assises. Puis on passe commande à chaque comptoir selon ce qui nous tente, un biper et hop quand ça vibre, on déguste! Ainsi on pourra prendre l’apéro dans une alcôve du Bar, un plat canaille dans la Bibliothèque puis le dessert à emporter par exemple pour flâner dans le Vieux Lyon. Évidemment, pas de formule mais tout à la carte pour combler toutes les envies, du coup attention à la note qui peut vite grimper, comptez entre 20 et 25 euros pour un repas complet.
Pour commander, ca se passe directement à chaque comptoir ou alors prochainement avec une appli dédiée. Et pour les food lovers, une carte de fidélité est déjà mise en place. Dernier conseil : descendez au sous-sol voir les toilettes absolument dingues!!
Food traboule, good and cool
Tout a été pensé pour que Food Traboule soit le éco-responsable possible malgré sa capacité de 240 couvertes. Ici on mange dans une vraie vaisselle avec de vrais couverts, de la verrerie ou des éco-cups.
Tout est trié et les déchets organiques sont déshydratés pour être ensuite compostés.
Les recettes utilisent le maximum des produits locaux et de saison, parfois bio, avec une empreinte carbone minimisée. Les emballages à emporter ont été pensés pour être le plus responsable possible… Tant d’engagement, on ne peut que saluer une telle initiative.

Au final, le lieu s’annonce comme un incontournable du quartier Saint-Jean et répondra à toutes les envies : celles des Lyonnais épicuriens comme celles des touristes qui auront ainsi une belle alternative aux adresses attrape-touristes et aux restaurants étoilés voisins. A découvrir sans attendre !!

 

MiHotel, les chambres nouvelle génération de la Tour Rose
Evidemment, on connaissait déjà les suites connectées des filles de MiHotel, disséminées autour de la place Bellecour en presqu’île. Chacune à l’ambiance différente mais toutes conçues et décorées avec élégance simplicité et délicatesse. Mais l’idée qui a germé dans la tête de Stéphanie et Nathalie pour la Tour Rose est absolument hors norme.
Rénover 14 chambres tout en gardant l’âme du lieu était une gageure. C’est désormais un pari réussi.
C’est à l’architecte lyonnaise Nathalie Rives qu’elles ont confié le projet et pour lequel elles se sont battues comme des lionnes pendant deux ans pour faire naître 14 cocons personnalisés, répondant chacun à des noms évocateurs : Terracotta, Ocre, Volatili, Ambre. L’accès aux chambres se fait en toute autonomie. On peut aussi régler son chauffage, la musique que l’on souhaite écouter ou encore l’ambiance lumineuse.
 
Esprit art deco, boudoir ou ethnique chic, tous ont le confort d’une chambre très haut-de-gamme. avec attentions personnalisées, mini bar et vraie vaisselle. Sans oublier un ménage quotidien et une literie de grande qualité. Avec un espace salon et le plus souvent, à l’étage un petit nid douillet pour la chambre, on sent comme dans une belle maison. On reste admiratif devant les détails de chacune : les luminaires, le papier peint, les tapis, ou encore les bibelots chinés auprès des grandes maisons comme des antiquaires.
Tout en haut de la maison, à flanc de colline, on va trouver un salon Mia Stanza, ouvert aux professionnels. il donne sur sur une terrasse où l’on se voit déjà organiser des dîners privés. Bientôt, on y trouvera un appartement avec terrasse privatisée qui sera disponible tout en haut de la jolie maison rose.
Enfin, les tarifs vont de 200 à 600 €. Un plaisir à s’offrir pour les lyonnais qui voudrait passer une nuit unique dans leur ville. Ou pour les touristes qui souhaitent séjourner au cœur de ce quartier historique. 

Food traboule / MiHôtel
22 rue du Bœuf
69005 Lyon
https://foodtraboule.com/
https://www.mihotel.fr/

Partager sur Facebook Tweet
Ce contenu a été publié dans Non classé par Anne-So. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *