Jan 31

Un week-end en famille à Montpellier

Partir en vadrouille avec les enfants c’est un peu d’organisation mais les voir s’émerveiller à nos côtés ou bien partager avec eux nos précédents passages dans ces mêmes endroits c’est un vrai bonheur. 

Pour la Toussaint on a donc choisi Montpellier, pas trop loin, suffisamment dépaysant et puis c’est une ville du sud pleine de soleil. Spoil, à la Toussaint il y a du soleil nulle part!
Voici quelques bonnes adresses découvertes et à vivre en famille.

On avait choisi un hôtel central avec resto sur place et parking. Il nous fallait une chambre spacieuse et la proximité du centre ville.  On a opté pour Belaroia, fièrement érigé face à la gare de Montpellier centre donc bien paraît que également quand vous venez en train.

L’hôtel dispose d’un bar avec snacking sympa, on y a passé deux soirées, une très grand terrasse sans réelle vue, un espace bien être avec un spa massage and co… sans oublier un resto bistronomique (mais fermé lors de notre passage) Chez Delagare.

La chambre familiale était une suite réaménagée, plutôt fonctionnelle, une salle de bain confortable mais une petite fenêtre et peu de lumière naturelle, dommage!

A table !! 

Comme dit précédemment avec les Kids on a opté pour la facilite le soir!. Cependant le midi on est allé se régaler au cœur de Montpellier, dans le quartier que j’adore, celui de Saint Roch et l’Ancien Courrier.

On a poussé la porte de Rosemarie. Une cantine aux accents méditerranéens, une déco chinée, des grandes tables, une immense terrasse et des bonnes choses cuisinées maison à partager. On a pu manger des tellines, des patates bravas comme si l’Espagne était à deux pas, plein de bonnes assiettes gourmandes… une adresse adaptée aux kids avec un menu gourmand pour eux à petit prix. 

Puis avant de remonter à Lyon, on a choisi de visiter Planet Océan et de manger au restaurant de Pirates Paradise situé à proximité. Clairement on n’y va pas pour la qualité de la restauration mais plutôt pour le cadre incroyable, l’ambiance, la joie des enfants et le spectacle ! Parfaitement adapté pour les familles, on se croirait presque (vraiment presque) à Disneyland au resto Blue Lagoon.

Enfin, du côté des balades on a cavalé pendant 15 km dans le centre de Montpellier, de la gare au Peyrou, des rives du Lez voir l’Arbre Blanc (cet immeuble incroyable) au cœur du quartier de l’Ancien courrier.  Il y a tant à voir !

On a adoré découvrir les façades décorées, chasseur les œuvres de Mifamosa et Monsieur BMX essaimées ici et là ! Les enfants ont vraiment beaucoup aimé cette balade urbaine malgré un temps maussade.

On s’est ballades évidemment place de la Comédie, l’opéra est si beau! On aurait adoré visiter le MO.CO , le musée d’art contemporain voisin de l’hôtel mais il était en pleins préparatifs de montage d’expo! 

Pour terminer, on a emmené les enfants à Planet Ocean, un lieu parfait entre planétarium et aquarium… pour tout découvrir de notre planète et de ce qui l’entoure! 

Coup de cœur pour la fosse aux requins, le parcours kids tout au long de la visite et la partie « astronomie » interactive et ludique pas relou. Vraiment une belle découverte et un aquarium de plus à ajouter à notre liste.

Août 25

Disneyland, va-t-on vers la fin du rêve ?

Hello,
Aujourd’hui on ouvre le débat qui fâche : Faut-il encore aller à Disneyland Paris en famille en 2023?

1ere visite à 4
C’est clairement la question que je me pose aujourd’hui de notre retour du pays de Mickey. On avait promis à BB V de l’emmener une fois qu’il aurait la taille requise pour 97% des attractions, soit 1.20 m. Et c’est arrivé vite. Nous voilà donc un soir de juillet à guetter la « promo », le bon plan… Enfin bon vu les tarifs pratiqués depuis le Covid et le retour des touristes étrangers pour une fréquentation xxl, pour la promo on repassera, ça douille ça allume, ça coûte cher ! Et on trouve pour fin août, soit 1 mois tout pile plus tard!
Allez, on passe le budget en détail…
– 3 jours et 2 nuits,
– à l’hôtel Santa Fe (censé être le plus accessible des hôtels, passons),
– pour 4 avec deux enfants,
– la pension complète (3 repas par jour) qui s’avère plutôt rentable quand on veut tester les restos à thème,
– le OUIGO à très bon prix….
On frôle les 1 800€ #coupdechaud soit 150€/jour et par personne pour manger, dormir et s’amuser … Les prix ont explosé, coté hôtel, coté parcs, coté restos… Alors oui on aurait pu faire baisser la note et dormir plus loin avec des navettes moins fréquentes, emmener des pique-niques…
Mais ce n’est pas ma conception d’un séjour à Disney.
Autant dire qu’à ce prix là j’espère vraiment que la souris aux grandes oreilles allait mettre des paillettes dans la vie de mes 2 enfants ces 3 jours durant !

Notre préféré le parc Disney Studios

Après près de 10 visites à nous 2, pour l’avoir vécu enfants, amoureux, puis amoureux avec enfants… Côté parcs, on penche désormais véritablement pour le Walt Disney Studios. Autrefois parc secondaire du Disneyland Park, il offre aujourd’hui une telle palette d’attractions et de spectacles. Impossible de s’y ennuyer une seule seconde. Mais pas sans faire la queue dans les files d’attente, les fast pass gratuits ayant été supprimés et désormais vendus au prix d’un rein bien portant.

Depuis l’arrivée du Avengers Campus il y a quelques mois, le WDS a clairement marqué des points. On a adoré le nouveau Roller Coaster Iron Man qui remplace Aerosmith. Les enfants voulaient le faire et le refaire et avec seulement 5 minutes d’attente, on ne s’est pas fait prier. 5 tours d’attractions, à la fin j’en pouvais plus ! L’espace Avengers regorge de nombreux happenings toute la journée avec la visite des Avengers, de Gardiennes du Wakanda ou encore des Gardiens de la Galaxie…. Cela rend vraiment lee parc vivant, lui qui n’accueille désormais plus de parade. Le Training Center permet de prendre rende-vous pour rencontrer les personnages sans passer 2 heures d’attente, une vraie bonne idée. Ainsi un Thor plus vrai que nature nous attendait dans une salle dédiée. Il nous a bien consacré 10 minutes rien qu’à nous (inscription via l’application, le matin même à 10h).

Le Playground de Toy Story reste lui aussi un incontournable. Avec la redécouverte du RC Racer et Karting qui vous envoie dans les airs en marche arrière, un vrai super moment avec les kids qui ont adoré. Sans oublier les parachutes (quand ils fonctionnent) et les personnages-jouets avec lesquels on adore poser.

La zone « Ratatouille » et la vie parisienne m’époustouflent toujours par les détails de chaque installation… Une fontaine avec des bouteilles de champagne, les enseignes façon Hector Guimard ou encore la plaque hommage à Paul Bocuse… Et que dire du restaurant ! Mais nous y reviendrons plus tard dans cet article.

Ce que j’aime dans ce parc, c’est tout ce qu’il propose de plus que des attaractions. La possibilité de prendre des cours de dessin, de faire et refaire l’ascenseur infernal de la Tour de la Terreur (mon attraction préférée ici) tout en blaguant avec les grooms. J’adore les décors très hollywoodiens ou encore les spectacles proposés qui permettent de se poser un peu.

Le Parc Disneyland… plus de 30 ans d’âge..

Mais alors… du coté du parc « classique », rien ne change vraiment. Comme les maisons de Main Street dont j’adore pourtant les façades et les détails auxquels je m’attache de plus en plus. Le Big Thunder Mountain reste l’attraction que j’aime le plus, parcs confondus (je l’ai fait la première fois en 1992, année de l’ouverture). Les autres attractions me plaisent moins, sûrement nécessiteraient-elles un relooking ?


Bien sûr, le château est toujours aussi majestueux, d’autant plus quand il est mis en valeur par des drones par dizaines en avant-première du spectacle nocturne mais sinon… Bien sur à l’occasion des 30 ans les parades sont toujours superbes, mais tellement blindées coté public, que je trouve moins de plaisir à parcourir ses allées. Sûrement aussi car il y a moins de manèges à sensation et qu’il est dédié aux plus petits au final (hormis 2/3 attractions).

A part moi ici, tout le monde est fan de Star Wars donc on a fait, fait et refait Star tours et Space Mountain pour finir par rencontrer Dark Vador avec une attente limitée de 20 minutes.
Mais quand l’univers déménagera au Walt Disney Studios d’ici 2025, que restera-t-il de vraiment sympa dans Discoveryland hormis un Buzz Lightyear Laser Blast un peu fatigué?

Honnêtement c’était chouette de faire découvrir ce parc à BébéV pour cette première visite mais je pense qu’il préfère déjà WDS. A noter le spectacle du Roi Lion installé au fin fond de Frontierland (dans lequel était installé au début d’Eurodisney, le Village de Pocahontas). En 30 minutes il offre un condensé type comédie musicale, des danseurs des acrobates des chanteurs. Bref un vrai coup de coeur (mais attention il faut s’y prendre tôt pour la file d’attente).


Côté hôtel… grosse déception.
Longtemps considéré comme le plus cheap, le Santa Fe mériterait un bon coup de jeune!! Même si on lui a adjoint le thème Cars  pour faire recette. Même si les bâtiments des chambres sont plutot sympa d’extérieur… Il n’y a pas de climatisation dans les chambres. Pas d’aération possible par les fenêtres quand on a une chambre au RDC. Pas une bouteille d’eau d’accueil en période de forte canicule et on vous fournit sur demande uniquement un ventilateur fatigué. Et quand c’est le mois d’aout avec des nuits plutôt chaudes… Ça se complique.


Les chambres sont décorées style Cars mais restent assez tristes et « passe-partout ». Les prises ne fonctionnent pas toutes, les serviettes sont rêches et peu épaisses. On savait qu’on avait choisi le plus abordable des hôtels mais quand même, on aurait souhaité un meilleur niveau de service. On ira peut être enfin au Sequoia Lodge qui semble être le préférés de nombreux touristes 🙂 #croisonslesdoigts


Côté repas, le petit dej buffet est très copieux pas forcément très artisanal mais on s’en doutait aussi… Du pain blanc, des compotes, un peu de charcuterie et de fromage. Mais aussi des oeufs brouillés, des confitures en distributeur, des dizaines de machines à café alignées… Franchement ça le fait pour prendre des forces avant d’arpenter les parcs des 8.30! Par contre, à 7H15 c’est déjà bien rempli et à 8h30 c’est complètement full avec plus de 20 minutes d’attente pour accéder au petit déjeuner.

Par la formule choisie de la pension complète, on pouvait découvrir 2 restos avec service à table ou buffet.
On a donc choisi de tester le bistrot Chez Rémy (après avoir cherché une table pendant 3 semaines en rafraichissant frénétiquement l’application mobile) et on a adoré !

Tout d’abord le cadre, où chaque détail est pensé : plateaux XXL en guise de tableaux, table façon couvercle de confiture, chaises « muselet de champagne ». Forcément on craque, adulte comme enfant.

Dans les assiettes, plutôt copieuses, tout est bon, et il faut le dire. Les cuissons sont ok (notamment sur la viande demandée saignante), le vin est à un tarif très correct (28€ la bouteille de rosé Gerard Bertrand, Art de vivre). Viande de boeuf ou cabillaud, pâté croûte en entrée, ou encore dessert à l’assiette, avec une petite attention (non demandée) pour l’anniversaire de BébéV.
Attention, hors formule on atteint facilement les 50 euros le menu adulte et 30 euros pour les enfants!


Changement de décor… On a aussi pu réserver au très attendu buffet de Pym Kitchen. Dans son labo accélérateur de particules, du très petit au très grand, on déguste burgers et bretzel en format XXS ou XXL. Vraiment sympa à voir et à manger, les enfants ont adoré et nous aussi ! On trouve aussi des gâteaux bleus, de la jelly (gros succès chez les Anglais). Sans oublier des verrines fraiches et du vin en éprouvette (la Française que je suis tique un peu)…
Sans oublier une déco blanche minimaliste et lumineuse, un dress code en lien pour le personnel, un lieu très lumineux… Bref, belle nouveauté et gros coup de coeur du séjour !

Au final, 3 jours, 40 kilomètres à pied, 30° température moyenne. Mais aussi une grosse averse, des heures de queue, des fous rires. Sans oublier une grosse dépense des vacances mais des souvenirs plein la tete !

Conclusion.

Si vous avez un héritage en vue, un bon CE ou de l’argent plein le matelas, allez-y sans vous poser de questions… Sinon calculez bien tout avant, optimisez votre visite avec des horaires de train adaptés, et l’appli mobile toujours connectée.

That’s all folks !

Mai 08

24 heures à Lille

Hello les millyonnais, aujourd’hui retour à Lille, la belle des Flandres. J’ai eu la chance d’y passer 24 heures à l’automne et j’ai fait de vraies belles découvertes! 24heures à Lille c’est définitivement trop court mais ça permet tout de même surtout sous le soleil de profiter de la capitale des Flandres

Depuis lyon il faut à peine plus de 3 heures en tgv pour arriver au cœur de la cité lilloise. Lille Europe ou Lille Flandres, peu importe vous êtes à 10 minutes grand max de la Grand’ Place, là où bat le cœur de tous les Lillois. Les façades flamandes qui la bordent méritent à elles seules le détour tant les détails sont nombreux à déceler. Le siège emblématique de La voix Du Nord et sa façade crènelée est elle aussi typique de la région.

La crêperie Saint-Goerges

On commence par la crêperie saint Georges! Quelle drôle d’idée de manger des crêpes dans la capitale de la gaufre ! Parce que je n’ai jamais vu une crêperie aussi belle. Le lieu est ultra lumineux, la déco très chic.. on est loin du thème marin Avec les petits bateaux en bois et les filets au mur!

La Barbue d’Anvers

. A la nuit tombée, il faut filer s’attabler dans un estaminet pour goûter à la chaleur et à la cuisine lilloises. Direction à deux pas de la grand’place pour découvrir Barbue d’Anvers.

Pour ma première fois au maroilles, c’était une flamiche délicieuse en entrée… ensuite entre le waterzoï et la carbonnade j’ai choisi cette dernière pour une viande en sauce fondante avec de bonnes frites fraîches bien épaisses.

En dessert une surprenante crème brûlée à la chicorée bien loin du cliché de la boisson du matin !

Pour déjeuner en arrivant se la gare, nous avons filé au Chicon presse une jolie cantine chic qui attire bon nombre d’habitués. Ici on mange au poids! Sur le grand buffet qui sent bons les produits locaux, des salades, des quiches, des plats chauds… tout pour se régaler une bonne Bière locale a la main. Au final une addition autour des 18€ avec une belle assiette gourmande, une blonde des Flandres et un cookie maison. Ici on mange local et on se régale de portion généreuse.

Le lieu en lui même est assez dingue, fait de bric et de broc, dans un cadre assez intimiste. Vraiment un coup de cœur !

La grand’place est ainsi le point de rencontre et le point de départ de nos pérégrinations dans la ville natale du Général de Gaulle.

Nous avons eu une chance inouïe de pouvoir profiter de Lille sous le soleil,,:3 découvrir ses rues pavées, ses façades historiques… 

Impossible de passer par lille sans s’arrêter chez meert, prononcez mé-ère. Leurs gaufres à la vanille ont régalé des générations entières de Lillois, le général de Gaulle  lui-même et de nombreuses célébrités. 

Ici le savoir faire vieux de 350 ans a un prix puisque il vous faudra débourser 20€ pour 6 gaufres mais alors qu’est-ce que c’est bon!! On a testé la version classique à la vanille et l’édition éphémère vanille caramel pécan… l’accueil est très peu aimable bien loin de l’adage des gens du Nord, c’est dommage…

Dans la food list pour la prochaine fois, on peut noter dès à présent

  • le pain d’Alex Croquet
  • Les petits pouchins de l’ogre de Carrouselberg
  • Les cookies de chez Delembre Balery

Si vous avez d’autres adresses gourmandes à tester je suis preneuse en commentaires !

Mar 16

Un week-end à Aix en Provence

Un week-end à deux, l’ombre de novembre qui approche… hop le bon moment pour partir à Aix en Provence.

Château La Coste, l’art contemporain au coeur des vignes
Depuis le temps que je rêvais de découvrir le Château La Coste, nous avons profité de ce week-end en amoureux à Aix en Provence pour faire la visite!

Il faut une voiture et 15 minutes de route pour arriver jusqu’au Château… où il n’y a pas de château à proprement parlé!! Mais un superbe musée d art contemporain au cœur des vignes, des chais pour un vin de qualité, des restaurants et un hôtel.

Pour déjeuner vous aurez le choix de la dînette champêtre au restaurant étoilé par Hélène Darroze en passant par la pizzeria chic et la brasserie de luxe.

Car oui tout est luxe à La Coste : l’hôtel en restanques au milieu des vignes, les vins proposés à la dégustation, les menus des restaurant… jusqu’au ticket pour la visite libre à 15€

Après donc les tickets à 15€, la remise du plan et des explications des œuvres présentées, nous voilà partis pour la ballade de 6 kilomètres environ ponctuée par une trentaine d’œuvres, imposantes ou discrètes, contemplatives ou interpellantes. Attention quand même à s’équiper de chaussures adéquates car il y a eu de rampes ou escalier (et à passer par les toilettes avant de démarrer !).

Concernant l’art contemporain, je suis souvent dans l’interrogation du message émis par l’artiste. J’ai eu de vrais coup de cœur comme La Chapelle de Tadao Ando avec La Croix écarlate de Jean Michel Othoniel ou encore les colliers de perles XXL dans les arbres du restaurant Vanina.

Évidemment que voir Maman l’araignée magistrale de Louise Bourgeois au milieu du bassin à l’accueil fait vraiment un sacré effet tout comme un Calder posé là à coté du plan d’eau.

Fan du travail de Sophie Calle j’avais adoré son travail autour de Prenez soin de vous et sa façon de nourrir son art des émotions des autres. Quand on croise sa tombe au milieu de la forêt dans laquelle on peut jeter ses secrets, on se prend à nouveau à son jeu. tout comme jouer avec la lumière de l’oeuvre de Daniel Buren.

J’ai été plus réservée parfois sur d’autres œuvres très (trop?) contemporaines mais je laisse évidemment à chacun le soin de faire la balade pour observer, comprendre, réfléchir, s’indigner…

Hôtel birdy, réveil au chant des oiseaux

Pour cette escapade en amoureux nous avons été accueillis à l’hôtel Birdy, à deux pas de la gare TGV, à proximité immédiate du golf d Aix-Marseille donc au calme et avec un parking gratuit et sécurisé.

Un bel hôtel où j’avais eu la chance de venir séjourner en famille il y a des années. Entre temps il est devenu le Birdy dans un ambiance tropicale et colorée, propice au voyage et à l’évasion.

Sur l’immense terrasse, des fauteuils et des transats pou se reposer au bord de la piscine, la possibilité de boire un cocktail… un restaurant pratique car ça manque un peu d’adresses alentours, sans oublier une belle salle de jeux avec à disposition, borne d’arcade, flipper, billard, babyfoot ou jeux de société. parfait si vous venez séjourner en famille.

Au final, une belle escapade en amoureux, nécessaire dans notre quotidien à toute allure.

Et vous, connaissez vous Aix en Provence?

Août 25

Une journée à Rochefort

Lors de nos vacances en Charente-Maritime, nous avons cherché des activités et visites qui puissent plaire à toute la famille. Nous logions tout près de Rochefort, ville aux multiples facettes : militaire, artistique, gourmande ou historiques.

Nous sommes deux soeurs jumelles…

Rochefort sera pour toujours lié à Jacques Demy et aux Demoiselles. Même si vous n’avez pas forcement vu le film, vous avez à coup sur déjà entendu ce refrain sorti de l’imagination de Michel Legrand, parolier fidèle du réalisateur. Ce fut donc un plaisir pour moi de partir sur les traces des Sœurs Garnier, notamment aidée par un parcours dédié préparé par l’office de tourisme et disponible en ligne (et ici). Du pont Transbordeur du Martrou par dessus la Charente que nous avons traversé, à la place Carnot qui a servi de décor grandeur nature à de très nombreuses scènes du film, c’est un plaisir de chercher ici la trace de Jacques Perrin et des sœurs Dorléac.

l’Arsenal des Mers de jour comme de nuit

BébéV adorant les pirates, MiniM par les sciences et nous par un peu tout le reste, il nous semblait évident de visiter l’Arsenal des Mers à Rochefort. En temps normal, tout le monde accourt pour découvrir l’Hermione (je n’ai d’ailleurs jamais bien compris pourquoi) ou encore le Musée Maritime et la Corderie Royale.

Nous y sommes venus avant tout pour la Corderie Royale, MiniM étant fascinée par les noeuds de toutes sortes depuis qu’elle est chez les scouts. En effet dans l’ancienne manufacture de cordage, monument historique de 374 mètres de long on y rencontre des passionné.es de corderie qui nouent, glissent, tirent toutes sortes de cordes ou ficelles en mémoire de ceux qui les fabriquaient dans ces mêmes lieux. Une visite très ludique, interactive et fascinante où baderne et touline n’auront plus aucun secret pour vous

Nous avons poursuivi notre visite par El Galéon, un galion andalou qui stationnait là pour l’été en remplacement de l’Hermione partie en cale sèche au pays basque. Autant vous dire que Belém, Hermione ou Galéon, pour BébéV c’était un bateau de pirate et cela suffisait pleinement à son bonheur. On a ainsi pu découvrir de façon illustrée et reconstituée la vie à bord au siècle dernier, les cabines luxueuses et les couchettes plus spartiates, le carré des officiers. Ou encore les noms des différents mats ce qui a plutôt intéressé les enfants. On a aussi appris que la bateau repartait à Séville fin août et qu’on pouvait embarquer moyennant 900 euros !

Ensuite, nous avons filé sur les bords de la Charente pour découvrir le Périscope Géant et tous moyens de communication possible en mers : signaux lumineux, morse, longue-vue ou encore technique du périscope pour voir sans être vu, cette visite s’est avérée très drôle et nous a permis d’apprendre plein de choses tout en s’amusant (vous savez taper en morse vous??)

Alors que nous avons laissé de coté l’Accro-Mâts, un accrobranche spécialement dans les mâts d’un bateau (comme son nom l’indique) car BebeV était trop petit et le soleil tapait encore très fort à 18h, nous avons préféré visiter le musée maritime qui regorge de maquettes de bateaux historiques, nouvelle passion de BébéV. J’ai trouvé le contenu un peu répétitif et pas très interactif, même si on peut aussi y apprécier de très beaux tableaux de marines.

Vivre(s), la cuisine bien inspirée en 3 dimensions

Nous sommes ensuite partis prendre l’apéro au port de plaisance chez Vivres, la belle adresse du chef Gregory Coutanceau. 3 niveaux, 3 ambiances. Un bar à vins sur le quai du port, un restaurant panoramique au 1er étage… et nous avons opté, sans réelle surprise, pour le Rooftop accessible sans réservation.

Au programme ce soir là coté animation de la musique live avec un groupe qui jouait des musiques de film sous forme de blind test, c’était vraiment sympa, surtout dans un lieu comme ce rooftop coloré et décoré avec goût.
Dans les verres, de la bière locale ou des cocktails bien équilibrés, des jus artisanaux pour les enfants, servis rapidement et avec le sourire.
Et dans les assiettes? Pour les amateurs, des fruits de mer à picorer, mais pour nous des rillettes de poisson, un tataki de truite et un ceviche bien relevé… De belles assiettes gourmandes parfaites à partager en famille. Au final une addition qui frôle quand même les 150 euros à 4 mais pour une soirée où on aura tous les 4 bien profité de l’ambiance et de ce qu’on a dégusté.

J’avais préparé un petit reel IG qui résume bien notre belle soirée au soleil couchant, je la partage avec plaisir ci dessous

Pour finir en beauté cette journée rochefortaise, nous sommes retournés à l’Arsenal à la nuit tombée pour profiter du spectacle nocturne Oceana Lumina, un son et lumière poétique et fascinant. Toute une déambulation est organisée sur le site même de l’Arsenal des Mers dans les lieux traversés le jour même, jusque dans la Forme de Radoub datant de Louis XV, une cale sèche séparée de la Charente par une écluse historique : frissons et émotions garantis !
Oceana Lumina se visite en une heure trente environ avec 6 performances lumineuses et artistiques digne de notre Fête des Lumières lyonnaise. On embarque ainsi comme les matelots qui quittèrent l’Arsenal de Rochefort vers de mystérieux ailleurs, dans une traversée fantastique de l’océan sur un parcours d’un bon kilomètre environ (les enfants ne comptaient pas leurs pas pour aller vers chaque mise en scène).

Au final, une très belle journée passée à Rochefort, où tradition navale et septième art se rejoignent souvent !

Mai 25

Hoomkid, la boite à histoires pour les émotions de l’enfant

Hello les Millyonnais, Aujourd’hui on parle enfance et émotions. Avec MiniM, 9 ans, je découvre toute la palette des émotions… toujours enjouée, certes hyper émotive, sujette à la mélancolie et la tristesse… MiniM a bien du mal à faire évoluer ses émotions dans son corps de jeune fille bien plus grande que son âge. Elle lit beaucoup, dessine énormément pour mieux transcrire au mieux tout ce qui la traverse. Quand Livia Lab m’a proposer de lui faire découvrir la boite à émotions Hoomkid, j’ai tout de suite accepté en me disant qu’elle pouvait être un outil supplémentaire pour l’accompagner dans ses moments d’émotion un peu trop encombrants. Lire la suite
Mar 22

Les Cent Ciels, nouvelle adresse des 5 sens

Hello les Millyonnais, Aujourd’hui on prend du temps pour soi. Entre la semaine chargée, les soirées remplies entre les devoirs, les bains, les sorties, les courses à gérer… Il est parfois impératif d’appuyer sur pause. J’ai l’ordonnance bien-être qu’il vous faut, direction Les Cent Ciels. Déjà présent à Boulogne, Strasbourg, Bordeaux et Paris, l’adresse lyonnaise a ouvert du coté de Perrache Ainay à l’automne dernier. Quand on repense qu’ici auparavant il y avait un encadreur, difficile à imaginer tant tout semble exister depuis des décennies. Tout de suite, on retrouve dès l’entrée une ambiance orientale, des couleurs chaudes. Mais aussi du tadelakt, des bougies et des moucharabieh… Une douce musique ponctue notre arrivée, accueillie avec le sourire par Ines. L’essentiel est là, on est à Les Cent ciels.

  Le Lieu est tellement grand que l’on a besoin d’être guidé pour ne pas se perdre dans les 350 m2 du lieu. Direction dans un premier temps les vestiaires, casiers, douche, espace coiffeuse (car oui en sortant on fait une croix sur son make up et son brushing)…  Le tout dans une ambiance de palace marocain avec lourds tapis, parquets marquetés et carrelage zelliges. On enfile un peignoir, une paire de claquettes et hop direction le sous-sol…. Et là…. Alors, quelle sublime découverte que ce parcours aquatique Les Cent Ciels. Des bassins voûtés, une douce lumière et une sensation d’être hors du temps et hors de Lyon. On y retrouve des couloirs de nage, du contre courant, des lits immergés, un bain froid, des alcôves massantes, 2 jacuzzis et un sauna à proximité.  Lire la suite
Jan 05

Flânerie à Turin / Lingotto en passant par le Valentino

Hello les Millyonnais, On poursuit la visite de Turin. Aujourd’hui je vous emmène découvrir le quartier du Lingotto qui se situe à 3 km de l’hyper centre. Accessible depuis la gare centrale en métro, il est donc conseillé d’y aller par ce biais. il y a une seule ligne donc peu de risque de se tromper! Évidemment comme on ne fait rien comme tout le monde, nous avons décidé d’y aller en partie à pied. J’avais repéré une jolie promenade à faire sur le chemin.   Flânerie au Valentino Au bout de corso Victor Emmanuel, au bord du Pô, on trouve le Parco del Valentino. Avec son Château inspiré des bords de Loires avec ses grandes ouvertures, son Borgho Medievale, reconstitué à l’Occasion d’une exposition à la fin du XIXème. Un bel endroit hors du temps où l’on peut boire un café au calme. Sans oublier  de larges allées avec des pelouses et des bosquets bien entretenus…des écureuils et des sportifs en jogging Bref comment faire 2 petits kilomètres en direction du Lingotto sans trop s’en rendre compte. Au bout de ce parc, on arrive dans le quartier de San Salvio, en plein renouveau avec des coffee shops, des galeries et le métro…
 
Lire la suite
Nov 26

Torino, capitale du slow food et de l’aperitivo

Hello les Millelyonnais, Aujourd’hui c’est promis je reviens partager avec vous mes bonnes adresses découvertes pendant mon week-end en amoureux à Turin.24 Tout d’abord un petit mot sur la ville en elle-même. Je m’attendais à une ville triste et industrielle, c’est faux ! Les 16 km d’arcades du centre ville font de Turin une ville pleine de charme dès le premier coup d’œil ou presque  (pourtant on a débarqué en flixbus devant le musée de la prison!)Ici tout est à l’honneur de la famille royale qui a vécu à Turin et fait de la ville le centre de l’italie ou presque. Ici tout n’est donc que rues, places et statues à l’effigie de Vittorio Emmanuele I, Emmanuele Philiberto (pas celui de la ferme célébrités!) et J’en passe !! Les places sont toujours ultra agréables pour flâner ou s’asseoir boire un café et regarder le monde passer. Peu de monuments romains ou renaissance mais les fastes du xviii elle siècle sont bien là et on prend plaisir à lever les yeux et admirer les façades ouvragées des immeubles et des palais. Turin n’est pas une ville musée mais une ville qui vit au quotidien avec ses embouteillages, ses sorties d’école… Dans les restos on croisait des Français bien sur, mais aussi des gens du quartier, des hommes d’affaires… il y a bien un ultra centre ville qui regroupe les principaux monumentaux mais il y a de quoi visiter partout dans la ville! J’ai d’ailleurs consacré un article du blog à mes coups de coeur visites et musées Pour dormir En passant par booking comme souvent, j’ai pu trouver Estella luxury suites, 4 appartements suites indépendants tenus avec goût (et beaucoup de parfum) par l’adorable et chicissime Alessandra.  Une Grande chambre avec une petite cuisine et une belle salle de bain, ultra confort avec déco design. Les prix varient du simple au double à Turin et j’ai trouvé que 3 nuits au cœur du méga centre pour 400€ ça restait ultra correct. Les accès sont sécurisés et tout est accessible à pied ou en métro. Seul bémol, la situation en entresol qui laisse passer les nombreux bruits de la rue. La petite cuisine permet de se faire un bon café le matin (il y a des petites épiceries tout autour et un Eataly à deux rues!) ou un aperitivo à domicile le soir !   Les spécialités gourmandes Turin est une ville gourmande, berceau du Slow food qui peut se targuer de nombreuses spécialités à déguster pendant le séjour. Pour le Bicerin, j’ai pu tester celui de la Farmacia del Cambio face au Palais Carignan sur une des plus jolies places de Turin. Cette boisson qui réunit de la crème, du café et du chocolat est vendue assez cher, 7€ ici mais comme c’est la spécialité de Turin, cela a un prix. On m’a aussi recommandé celui de Al Bicerin piazza de la Sospedale. On évitera celui du Caffé Torino (sous le grand néon Martini), bon mais très cher et servi de façon déplorable dans un cadre magnifique sur une belle place du centre pourtant. Lire la suite