Mar 21

Les meilleurs sandwichs de Lyon 7

Hello les Millyonnais
Qu’il est loin le temps où j’écrivais  ici tous les 3 jours… le manque de temps, l’inspiration au plus bas, la lassitude ont fait leur œuvre.
Je reviens aujourd’hui pour vous parler de mes découvertes à emporter dan mon quartier en cette période compliquée… et du grand retour du sandwich gourmand, pas toujours facile à dévorer en marchant mais qu’on déguste bien installée.

F comme sandwich
Quand l’ami Fred de l’Art et la manière a traversé la rue pour installer son épicerie et popote à sandwich F comme sandwich, j’ai suivi le projet avec enthousiasme, l’école des enfants est à côté.
Une bonne adresse gourmande dans mon quartier, je n’allais pas louper ça !

Dans l’ancienne agence immobilière entièrement relookée version cantine chic au joli vert céladon, à l’heure du petit dej comme celui de l’apéro, on trouve ici tout pour se régaler. Le matin, je passe prendre un F’ookie bien gourmand (3,50€) pour accompagner mon café… mais on peut aussi craquer pour des petits sablés chocolatés  (la version totalement diabolique et fait maison par Chef Clémentine du Petit écolier ou celle du Choco BN) ou encore des madeleines, des cakes…

À l’heure du déjeuner, c’est le Sandwich qui tient la palme avec des pains moelleux, des recettes canaille (cochon de lait, poulpe, paleron braisé…) et du goût qui déboite !! J’ai pu aussi tester la version veggie à base de fromage frais et d’asperges qui envoie du lourd en saveurs et en fraicheur.
Sinon vous trouverez aussi des plats du jour bien balancés et tjrs bien twistés niveau goût.
Et toujours des desserts bien régressifs et gourmands : crème prise au caramel, éclairs et choux bien garnis, mousse chocolat ou encore riz au lait…


À l’heure du goûter, c’est le ravito parfait pour se régaler en allant chercher les kids a l’école… en accompagnant le tout d’une boisson fraiche ou d’un café. Lire la suite

Oct 28

Restaurant Rustique, la nature a tant à offrir

Il était un temps où l’on pouvait encore aller s’asseoir au restaurant, dans le respect complet des gestes barrières et profiter d’un bel instant gourmand au contact des merveilles de la nature.

Cet été, lors d’une semaine no kid, dans le calme encore apparent de la fin aout dans un Lyon un peu désert, nous avons réservé pour Rustique après plusieurs rendez-vous ratés…

Le lieu est sobre, simple mais tellement accueillant. Du bois, des matériaux nobles et bruts, une belle armoire, et le sourire d’Hélène derrière le masque. Sans oublier, un petit crochet pour y déposer son masque pendant le repas, un espace très conséquent entre les tables. Et que le bal commence!

Pour ce rare rendez-vous au resto en tête-à-tête en 2020, on a opté pour la cuisine de Maxime Laurenson et sa Nature Instantanée en 10 services avec un accord mets-vins, original mais tout en maitrise avec de très belles pépites.

 

Tout a commencé avec une entrée autour des Lentilles Vertes du Puy et du sarrasin, c’est bon, gourmand, bien loin des souvenirs de plats de lentilles, on glisse doucement dans les sous-bois de Haute-Loire, loin de la ville, ça sent la mousse et la terre humide, ça fait du bien.

S’il y a un bien un truc que je trouve « à la mode » au resto c’est le pain et le beurre parfumé. Parfois c’est réussi, parfois c’est raté (j’ai le souvenir rance d’un mauvais beurre au thé matcha poussiéreux) … Mais ce goût de beurre fumé au foin et ce pain si croustillant, aux notes bien grillées… ohlala, vous savez quand le beurre fond quasi instantanément sur la tartine chaude, quel bonheur!

J’ai oublié de vous parler de le vaisselle, belle, sans fioritures pour mettre à l’honneur le produit. Cet Opinel au bois foncé et à la lame si précise pour tartiner… tout est si beau sans chercher à en mettre plein la vue. Ce serait donc ça les nouveaux codes de la cuisine française? Je dis banco!

 

Et donc on poursuit avec cet oeuf, des cèpes et des noix, un dressage juste sublime, comme une escapade au poulailler quand on allait chercher les oeufs frais. C’est bon, crémeux, coulant, savoureux… je finis par me taire devant un tel délice (et ça faut du bien à mon mari)

Ensuite, direction l’étable et le champ où les vaches regardent passer les trains… du saint nectaire fermier fondant juste comme il faut, des oignons grillés sans âpreté ni amertume, juste un fumet ultra réconfortant qui rappelle la soupe à l’oignon de l’enfance (non pas celle de la gueule de bois d’il y a 1 an…).

 

Direction le petit lac au bout du chemin pour deux recettes moins gourmandes d’apparence mais tout aussi délicieuses… Quand on écrit son billet de longues semaines plus tard forcement on a oublié certains détails mais les sensations restent vivaces. Quand la truite tonic arrive, j’entends surtout « tonic » gin and co… Or je n’aime ni la truite, ni le gin, on était quand même mal barré… et puis une saveur en bouche totalement dingue de cette truite sauvage, le pep’s de l’esprit tonic gin-citron avec le végétal qui vient rassurer les papilles. Divinement frais au milieu de ce périple en plein nature.

Ensuite c’est le plat signature qui est dans la veine de tout ce que propose ce jeune chef passé par l’école Loiseau, Jean Suplice ou encore Mathieu Viannay : une cuisine locale aux goûts intenses et vrais, composée de produits régionaux. Ce biscuit de brochet et anguille flanqué d’un rail d’oeufs de brochet est délicat, suave, un nuage dans la bouche, fondant comme une guimauve.

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai fait l’impasse sur la viande à suivre, à savoir un pigeon bien trop rosé à mon gout (oui je sais les puristes vont râler) et je ne voulais pas embêter le Chef. La patte de pigeon rotie entière et déposée sur un galet ne m’a pas donné envie non plus… Qu’à cela ne tienne, c’est vers les desserts que je me suis ensuite tournée…

Deux salles deux ambiances. La fraicheur et le croquant de la pêche verveine, sa meringue crousti-fondante, la touche hesperidée mariée à la pêche plein de soleil. J’aurais clairement pu m’arrêter là mais le chocolat géranium a finalement eu raison de moi. Ce gout de géranium rosat que j’aime beaucoup donne beaucoup de corps et de complexité à ce dessert chocolaté ultra bien maitrisé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette escapade au coeur de la nature se termine comme elle a commencé, dans un grand sourire et quelques papotages avec elle, qui n’oublie pas de nous glisser quelques douceurs dans la poche pour le retour. Rustique mais bien urbain.

 

Rustique
Rue d’Enghien 69002 LYON
Menus à 45, 68 €
Accord mets à 39€ les 6 verres.
rustiquelyon.fr

 

 

 

 

Sep 26

Les Commis réinventent la cuisine maison

Hello les Millyonnais!
Aujourd’hui on parle cuisine et organisation sur le blog. Après avoir testé avec plus ou moins de réussite le BatchCooking (je tiens trop à ma sieste du weekend), j’ai décidé de tester les paniers recette.
En ce moment sur les réseaux, on ne voit que ça. Hello Fresh ou Qui toque, moi j’ai décidé de laisser Les Commis de façon indépendante et objective.

J’ai profité d’une réduction liée à la commande d’un premier colis pour découvrir Les Commis (j’en pouvais plus des partenariats Hello Fresh de partout sans trouver d’avis vraiment objectif). Une rapide inscription et me voilà en train de choisir les recettes qui nous régaleraient tous les 4 pendant 4 repas. Chaque semaine une quinzaine de recettes sont proposées : kids friendly, gourmandes, végétariennes, rapides.

Après une rapide concertation en famille, nous avons opté pour 4 recettes : galettes volaille mozza, bœuf teriyaki, croquettes courgette chèvre ou encore ravioles à la basquaise. Au final la addition s’élève à 66€ les 4 repas pour 4.

Les recettes sont livrées pour le mercredi suivant sous Chrono fresh avec un réel service client qui nous tient informé du cheminement de notre commande. Les ingrédients préalablement dosés sont regroupés dans des sacs en papier, recette par recette, qu’il a d’ailleurs fallu réussir à faire rentrer dans le frigo!
Evitez donc de faire les courses yaourts/fruits juste avant ;-).
Et à chaque fois, un petit plus, cette fois-ci, le petit bonus c’était un sachet d’épinards frais.

Lire la suite

Août 17

3 adresses saines et gourmandes à Lyon

Hello les Millyonnais,
Aujourd’hui, à l’approche de la rentrée et de notre retour dans les bonnes adresses lyonnaises, je vous propose de découvrir trois adresses saines et gourmandes que l’on découvrira avec plaisir en cette rentrée plus que chargée.

Boco loco
Il faut d’abord se perdre entre Saxe Gambetta et Garibaldi pour découvrir l’adresse originelle de Boco Loco. Le concept est simple et souvent vu à Lyon : des entrées, des plats chauds et des desserts en bocaux. Mais ici tout est végétal à base de produits majoritairement bio et très souvent locaux.
J’ai le souvenir d’un délicieux curry de légumes parfaitement assaisonné, bien copieux.
Le lieu est très convivial, du bois et de la pierre, des couverts durables à débarrasser soi même pour tester le bon sens civique de ses congénaires.
On mange ici pour moins de 15€ la formule 3 plats servie avec le sourire.
À noter une deuxième adresse à Croix-Paquet, ouverte plus récemment.

Lire la suite

Mar 09

4 adresses gourmandes à découvrir à Porto

Hello les Millyonnais,
Quelques semaines, que dis-je, quelques mois notre séjour en amoureux à Porto, voici quatre belles adresses gourmandes et différentes à tester si vous passez un week-end dans cette jolie ville lusitanienne.

 

Leitaria da Quinta do Paço
À deux pas de notre hôtel et de la célèbre librairie Lello, on a fait plusieurs pauses gourmandes sur la place à la Leitaria da Quinta do Paço. Ici le lait collecté dans la campagne portugaise est utilisé quotidiennement à l’état brut, en crème ou en beurre pour les nombreuses recettes gourmandes proposés.
Et Ici c’est l’éclair qui est roi. Salé ou sucré, on peut le déguster à toute heure et à tout petit prix.

 

 

On a craqué sur les créations ultra gourmandes Banoffee et Snickers avec un café glacé pour moi et un express pour l’homme le tout pour à peine 7€!! Mais il y a Aussi des recettes plus classiques : vanille café caramel citron, en version mini à 1,10 € (oui oui!) et 1,80 en format gourmand.

 

A l’heure du déjeuner, on a facilement craqué sur la version jambon fromage bien garnie. Il y a aussi une déclinaison saumon de mémoire et une version oeuf poulet. Là aussi petit ou grosse faim, deux formats sont disponibles.

La maison propose aussi du beurre frais dont certains aromatisés, de la crème, du lait, des fromages locaux et des yaourts artisanaux. Sans oublier aussi des gâteaux à partager dont un délicieux cheesecake caramel à 2,50 €. Sans oublier toute une déclinaison de milk-shakes gourmands entre 2,50 et 4,50 €…

 

Lire la suite

Août 27

Dîner étoilé au restaurant Les Cèdres

Hello les Millyonnais,
Je voulais vous parler du restaurant Les Cèdres, une adresses qui nous est chère dans la famille puisque nous y allons fréquemment, ma Sœur comme mes parents comme nous.
Le Restaurant Les Cèdres est celui des frères Jacques et Jean-Paul Bertrand, installés ici depuis plus de 20 ans. Aujourd’hui la maison affiche fièrement ses deux étoiles, toujours dans le joli village de Granges les Beaumont.

Lors de cette soirée en amoureux, nous avons pu découvrir et profiter de la grande terrasse d’inspiration zen avec bambous, sculptures et fontaines, ouverte sur le jardin, au calme. Une parfaite entrée en matière du beau moment qui allait nous attendre. Accompagnés à notre table à l’intérieur par le maître d’hôtel, nous avons pris place dans la salle à manger à la décoration sobre et cossue, faite de meubles anciens et d’éclairages contemporains.

Nous avons opté pour le menu carte en 3 services à 98€, mais avec de nombreuses suppléments (ça tombait mal nous les avons tous choisis!). Si en entrée j’ai donc choisi le homard (et donc en supplément), l’Amoureux choisissait un original carpaccio d’agneau.

Lire la suite

Août 10

Cuisine lyonnaise : les nouvelles adresses gourmandes

Hello les Millyonnais,
Les nouvelles adresses dédiées à la cuisine lyonnaise n’en finissent plus d’essaimer à lyon! Et quand elles ouvrent à côté du bureau c’est encore mieux. Petit focus sur deux nouvelles adresses de cuisine lyonnaise.


Le Petit Bonnard

À l’heure du déjeuner, on a filé rue de Créqui du côté du cours F.D. Roosevelt découvrir Le Petit Bonnard.
Bonnard c’est une des adresses charcutières historiques de Lyon, installé rue Grenette. Je n’y ai jamais mis les pieds et je ne sais même pas dire pourquoi. Peut-être parce que les aspics en vitrine ne m’ont jamais fait envie…
Bref ici dans cette épicerie-comptoir, on peut faire le plein de charcuteries et autres picorages parfaits pour les apéros avec différentes recettes de pâté croute, des saucissons, quelques plats cuisinés et un joli rayon épicerie fine avec des jolies maisons gourmandes représentées. Mais on vient aussi se régaler de planches copieusement garnies.

Lire la suite

Août 04

Mes adresses gourmandes de l’été

Hello les Millyonnais,

Quand je dis que le 7eme arrondissement regorge de pépites !! Quelques semaines sans enfants cet été et nous voilà à arpenter Lyon à la recherche de nouvelles adresses gourmandes pour étancher ma curiosité épicurienne..

BARCANDIER
Alors que la ville dort, on a pu découvrir entre
épicuriens la bonne adresse qu’est le Barcandier. Ce bar de potes et de quartier installé au carrefour Chevreul / Marseille propose des bières du monde entier, en bouteille ou à la presse dans une ambiance simple et cool. Le tout avec une petite carte de picorages délicieux.

Cet été, sur la terrasse, on s’est retrouvés entre amis pour découvrir des bières australiennes ou thaïlandaises et les bons petits plats signés Antoine, le Glouton gourmand. Trempettes juste épicées et très savoureuses, aubergines b’frites et toutes légères, tomate et mozzarella rafraîchissante ou encore mini pitas d’agneau.

 

 

 

 

 

 

 

 

Carrefour Chevreul / rue de Marseille
Lyon 7

ULTIMO
Ils sont de retour la bande des gourmands du Shack. Le pulled pork a disparu mais les bons petits plats sont toujours là!!! On kiffe définitivement les arancini de comte ultra fondants et régressifs, les pâtes fraîches préparées chaque jour… et les recettes concoctées avec changent fréquemment.

Le lieu propose aussi de prendre son petit déjeuner avec pancakes et autres gourmandises matinales…

À l’heure de l’afterwork on se régale de petites assiettes à picorer en trinquant avec du vin au minimum bio et parfois nature.

Le tout dans un lieu assez dépouillé de déco, avec une jolie terrasse dispo toute l’année.

Rue de l’Arbre Sec / Angle rue Verdi
Lyon 1er

 

 

GARRI
Il faut monter sur la colline de la croix et s’arrêter place Tabareau pour découvrir cette adresse gourmande signée du chef des Boulistes. On y découvre une belle terrasse et un joli resto à la cuisine méditerranéenne inspirée de toutes les cultures du Sud.

Ce jour là c’était vol direct pour Tel Aviv pour la Shoukshouka et retour par Athènes pour du poulpe gourmand. Des petits plats à picorer et partager, mais qu’on peut aussi grignoter en solo avec un verre de rosé bien frais.

Sans oublier, un service adorable, une déco sympa pour l’intérieur et une terrasse qui sent presque les vacances.

8 place Tabareau
Lyon 4° / Croix-Rousse

Juil 29

Mon escapade gourmande au Moulin de Valaurie

Hello les Millyonnais,
Depuis plusieurs années, à force de passer devant en voiture sur la route de Grignan, j’avais envie de découvrir le Moulin de Valaurie, son hôtel comme son restaurant. Le problème étant qu’il était souvent complet sur le côté hôtelier… Nous avons donc changé les plans, trouvé un autre hôtel et réservé notre table. A l’heure du dîner, le lieu est vraiment superbe, propice à une délicieuse escapade amoureuse et gourmande dans un lieu enchanteur. Ici c’est le grand calme, seulement interrompu par le bruit du vent dans les arbres et le petit ruisseau qui longe la terrasse. Au loin, on aperçoit la piscine et l’immense potager de 5 000 mètres carrées qui permet ainsi au chef de cuisiner en quasi autarcie et en toute saison.

Lire la suite

Juil 11

Le Grand Réfectoire, la cantine de luxe

Hello les Millyonnais
Plus d’un an après son ouverture, le Grand Hôtel Dieu donne désormais toute sa splendeur. Désormais toutes les Cours sont ouvertes et l on n’attend plus que la Cite de la Gastronomie.
Si l’offre shopping est pour moi un peu trop complexe et mal positionnée dans cette tristouille Cour du Midi, je reste fan de la boutique Clarins, du AM.PM et du magasin Cos.
Mais c’est l’offre restauration qui reste pour moi une belle réussite. L’adresse lyonnaise de l’Artisan de la Truffe est validée pour moi, j’ai découvert tardivement Miss Paradis avec quelques aprioris et j’ai beaucoup aimé en version apéro à partager.

Mais mon cœur de cœur va définitivement au Grand Réfectoire. Ce lieu est en lui-même une réussite. Repenser le Grand Réfectoire des sœurs de l’Hotel-Dieu et lui donner une telle intensité, une telle lumière tout en maîtrisant cette hauteur vertigineuse. La rénovation architecturale a été confiée avec brio à Damien Carrères.
C’est le chef caribéen Marcel Ravin (1* au Fairmount à Monte Carlo) qui a élaboré la carte, portée au quotidien par un jeune duo de chefs, Anthony Clorennec et Corinne Bec. Le menu du midi en 3 services est une vraie pépite pour moins de 25€ dans un cadre aussi enchanteur. On notera un service attentif même si quelques petites longueurs sont à attendre en période de rush.
Dans les assiettes, un dressage précis et des saveurs qui se marient de façon audacieuse. Les produits de saison sont toujours privilégiés, mais pas de notification spécifique de produits bio ou de circuit court. Parmi les créations signatures du chef, on notera l’œuf parfait à la truffe, manioc et maracuja du chef et le Bounty revisité du Chef absolument divin!
Le chef a souhaité rendre l’expérience du Grand Réfectoire encore plus forte en proposant des tables d’hôtes au cœur même de sa cuisine ouverte avec un menu dédié. Une expérience à découvrir pour environ 140€ par personne avec 14 créations gourmandes à découvrir en sa présence..

Lire la suite