Oct 28

Restaurant Rustique, la nature a tant à offrir

Il était un temps où l’on pouvait encore aller s’asseoir au restaurant, dans le respect complet des gestes barrières et profiter d’un bel instant gourmand au contact des merveilles de la nature.

Cet été, lors d’une semaine no kid, dans le calme encore apparent de la fin aout dans un Lyon un peu désert, nous avons réservé pour Rustique après plusieurs rendez-vous ratés…

Le lieu est sobre, simple mais tellement accueillant. Du bois, des matériaux nobles et bruts, une belle armoire, et le sourire d’Hélène derrière le masque. Sans oublier, un petit crochet pour y déposer son masque pendant le repas, un espace très conséquent entre les tables. Et que le bal commence!

Pour ce rare rendez-vous au resto en tête-à-tête en 2020, on a opté pour la cuisine de Maxime Laurenson et sa Nature Instantanée en 10 services avec un accord mets-vins, original mais tout en maitrise avec de très belles pépites.

 

Tout a commencé avec une entrée autour des Lentilles Vertes du Puy et du sarrasin, c’est bon, gourmand, bien loin des souvenirs de plats de lentilles, on glisse doucement dans les sous-bois de Haute-Loire, loin de la ville, ça sent la mousse et la terre humide, ça fait du bien.

S’il y a un bien un truc que je trouve « à la mode » au resto c’est le pain et le beurre parfumé. Parfois c’est réussi, parfois c’est raté (j’ai le souvenir rance d’un mauvais beurre au thé matcha poussiéreux) … Mais ce goût de beurre fumé au foin et ce pain si croustillant, aux notes bien grillées… ohlala, vous savez quand le beurre fond quasi instantanément sur la tartine chaude, quel bonheur!

J’ai oublié de vous parler de le vaisselle, belle, sans fioritures pour mettre à l’honneur le produit. Cet Opinel au bois foncé et à la lame si précise pour tartiner… tout est si beau sans chercher à en mettre plein la vue. Ce serait donc ça les nouveaux codes de la cuisine française? Je dis banco!

 

Et donc on poursuit avec cet oeuf, des cèpes et des noix, un dressage juste sublime, comme une escapade au poulailler quand on allait chercher les oeufs frais. C’est bon, crémeux, coulant, savoureux… je finis par me taire devant un tel délice (et ça faut du bien à mon mari)

Ensuite, direction l’étable et le champ où les vaches regardent passer les trains… du saint nectaire fermier fondant juste comme il faut, des oignons grillés sans âpreté ni amertume, juste un fumet ultra réconfortant qui rappelle la soupe à l’oignon de l’enfance (non pas celle de la gueule de bois d’il y a 1 an…).

 

Direction le petit lac au bout du chemin pour deux recettes moins gourmandes d’apparence mais tout aussi délicieuses… Quand on écrit son billet de longues semaines plus tard forcement on a oublié certains détails mais les sensations restent vivaces. Quand la truite tonic arrive, j’entends surtout « tonic » gin and co… Or je n’aime ni la truite, ni le gin, on était quand même mal barré… et puis une saveur en bouche totalement dingue de cette truite sauvage, le pep’s de l’esprit tonic gin-citron avec le végétal qui vient rassurer les papilles. Divinement frais au milieu de ce périple en plein nature.

Ensuite c’est le plat signature qui est dans la veine de tout ce que propose ce jeune chef passé par l’école Loiseau, Jean Suplice ou encore Mathieu Viannay : une cuisine locale aux goûts intenses et vrais, composée de produits régionaux. Ce biscuit de brochet et anguille flanqué d’un rail d’oeufs de brochet est délicat, suave, un nuage dans la bouche, fondant comme une guimauve.

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai fait l’impasse sur la viande à suivre, à savoir un pigeon bien trop rosé à mon gout (oui je sais les puristes vont râler) et je ne voulais pas embêter le Chef. La patte de pigeon rotie entière et déposée sur un galet ne m’a pas donné envie non plus… Qu’à cela ne tienne, c’est vers les desserts que je me suis ensuite tournée…

Deux salles deux ambiances. La fraicheur et le croquant de la pêche verveine, sa meringue crousti-fondante, la touche hesperidée mariée à la pêche plein de soleil. J’aurais clairement pu m’arrêter là mais le chocolat géranium a finalement eu raison de moi. Ce gout de géranium rosat que j’aime beaucoup donne beaucoup de corps et de complexité à ce dessert chocolaté ultra bien maitrisé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette escapade au coeur de la nature se termine comme elle a commencé, dans un grand sourire et quelques papotages avec elle, qui n’oublie pas de nous glisser quelques douceurs dans la poche pour le retour. Rustique mais bien urbain.

 

Rustique
Rue d’Enghien 69002 LYON
Menus à 45, 68 €
Accord mets à 39€ les 6 verres.
rustiquelyon.fr

 

 

 

 

Jan 15

Les adresses qui secouent la planete food lyonnaise

Hello les Millyonnais,
Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas parlé gourmandises ici!
Aujourd’hui, coup de projecteur sur deux nouvelles adresses épicuriennes qui secouent un peu la planète food lyonnaise. Des adresses hautement instagrammables et parfaites en saveurs, je vous emmène.

#1 – La Mutinerie
Cette nouvelle adresse gourmande s’est installée dans le 6ème arrondissement de Lyon, entre Brotteaux et Masséna. La Mutinerie, c’est son nom, propose une cuisine d’auteur à la sauce Fooding. Ici pas de carte mais seulement les produits cuisinés par le chef. À vous de signaler ingrédients rédhibitoires et allergies.

Dans un cadre de brique et de métal, un peu trop ouvert sur la rue, on déguste une délicieuse cuisine. Autour de 20€ la formule plat-dessert avec un très bon canard et légumes d’automne et surtout un jus corse à saucer jusqu’à la dernière mouillette !

Lire la suite

Oct 10

Miam, les restos découverts en septembre 

Hello les Millyonnais, aujourd’hui retour gourmand sur les restos de septembre découverts et testés aux 4 coins de Lyon : végatalien, semi-gastronomique, coffee shop ou trattoria vintage, à vous de choisir !! On passe à table !

#1 – Against the grain
Dans le 7ème arrondissement, on mange bien à tous les prix et pour tous les styles. C’est lors d’un déjeuner entre filles que j’ai ainsi pu tester Against the grain, une cantine vegan. Très fréquenté à l’heure du déjeuner, on a profité des derniers jours de la terrasse pour déguster de copieuses et gourmandes recettes végétaliennes. Pour moi une salade de pâtes, carottes et tofu avec des graines et sauce bien savoureuse. Pour ma complice, un risotto bien crémeux (à la crème soja évidemment). Pour les desserts, on a ainsi pu tester le banofee au lait de coco aux douces saveurs exotiques et le muffin bien dodu. Against the grain propose aussi des brunchs le week-end, des smoothies minutes et une petite épicerie vegan.

Against the grain
Place Jules Guesde / 135 Rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon
11h30 / 18h00 du mardi au samedi
Page Facebook

Lire la suite

Août 31

Les nouvelles adresses de la Rue Ferrandière

Hello les Millyonnais,
Aujourd’hui on file en presqu’île lyonnaise découvrir les nouvelles adresses de la rue Ferrandière. La rue Ferrandière à Lyon, elle vous parle forcément. Perpendiculaire aux plus célèbres rue du Pdt Herriot ou rue de la République, elle traverse la presqu’ile de la rue Mercière aux quais du Rhône. Big Fernand, Mamasan, Les Cafetiers, Augis, Libertie ou encore Human & Tea, tous sont installés sur cette rue ou à l’angle. Et deux nouveaux spots gourmands sont venus compléter cet annuaire de belles adresses.

#1 – La Trinitaine

Si vous êtes Bretons, si vous aimez la Bretagne, vous connaissez forcément cette marque de biscuits. Sablés, palets bretons, galettes ou encore crepes dentelle, on trouve ici plein de biscuits vendus dans de jolies boites décorées qui ont fait le succès de la maison. Sans oublier les gâteaux bretons, far aux pruneaux ou kouign aman, bref ici c est un peu le paradis du sucre et du beurre.

Mais la boutique lyonnaise La Trinitaine se veut aussi une épicerie fine dans laquelle on peut retrouver des nombreuses spécialités bretonnes  : terrines de poisson, spécialités aux algues, bols bretons et produits de beauté…

Lire la suite

Nov 25

Am Stram Gram à la Maison Metagram – FERME

—————————————————————– Fermé ————————————————————-

 

Hello les Millyonnais,
Aujourd’hui découverte de la Maison Metagram qui vient tout juste d’ouvrir ses portes à Ainay. Les copains Ben et Sonia de l’agence MIlk & Mint ont réussi leur pari : créer un lieu hybride et modulable faisant la part belle au bon et au beau, le tout avec une notion forte de partage et d’échanges… et leurs bureaux au milieu!

Dans cet espace de 200 m2, on pioche dans les différentes fonctionnalités du lieu. On  retrouve un concept-store avec des marques pointues dénichées par le duo autour d’une très belle bibliothèque, un coffee shop avec les recettes de la Marmite urbaine et les cafés Extrait, un très joli jardin d’hiver propice au travail nomade et un espace événementiel avec de grandes tables (modulables grâce aux pieds Tiptoe), des grands tableaux blancs et un babyfoot pour le fun…

Lire la suite

Sep 28

Les jolies REtrouvailles My Presqu’île

Hello les Millyonnais,
L’association ultra dynamique de commerçants My Presqu’île vous invite à découvrir ou redécouvrir les joyaux de la Presqu’île lyonnaise du vendredi 14 au dimanche 16 octobre avec la première édition de l’événement REtrouvailles My Presqu’île !

mypresquile_affichebd_pour-site Lire la suite

Sep 10

Hot-Globe, le nouveau hot miam spot

Hello les Millyonnais,
Enfin, Hot-Globe a enfin ouvert ces portes la semaine dernière ! Au menu de ce miam spot au concept léché, des hot-dogs du monde entier, des desserts maison, une déco axée voyage plutôt minimaliste, quelques tables hautes (mais pas non plus de la place pour 30 personnes!)… L’occasion d’un déj entre filles gourmandes et hop on a testé… et adoré !

Lire la suite

Fév 25

Les Cafetiers, le coffee shop qui buzz

Bonjour les Millyonnais,

Aujourd’hui, direction Les Cafetiers, le nouveau coffee shop à la mode en Presqu’île.
Une façade colorée, de grands volumes tout blancs, une inspiration déco scandinave et une superbe courette au fond de la salle qui donne envie de s’y installer aux beaux jours.
Lire la suite