Torino, capitale du slow food et de l’aperitivo

Hello les Millelyonnais,
Aujourd’hui c’est promis je reviens partager avec vous mes bonnes adresses découvertes pendant mon week-end en amoureux à Turin.24

Tout d’abord un petit mot sur la ville en elle-même. Je m’attendais à une ville triste et industrielle, c’est faux ! Les 16 km d’arcades du centre ville font de Turin une ville pleine de charme dès le premier coup d’œil ou presque  (pourtant on a débarqué en flixbus devant le musée de la prison!)Ici tout est à l’honneur de la famille royale qui a vécu à Turin et fait de la ville le centre de l’italie ou presque. Ici tout n’est donc que rues, places et statues à l’effigie de Vittorio Emmanuele I, Emmanuele Philiberto (pas celui de la ferme célébrités!) et J’en passe !! Les places sont toujours ultra agréables pour flâner ou s’asseoir boire un café et regarder le monde passer. Peu de monuments romains ou renaissance mais les fastes du xviii elle siècle sont bien là et on prend plaisir à lever les yeux et admirer les façades ouvragées des immeubles et des palais.

Turin n’est pas une ville musée mais une ville qui vit au quotidien avec ses embouteillages, ses sorties d’école… Dans les restos on croisait des Français bien sur, mais aussi des gens du quartier, des hommes d’affaires… il y a bien un ultra centre ville qui regroupe les principaux monumentaux mais il y a de quoi visiter partout dans la ville! J’ai d’ailleurs consacré un article du blog à mes coups de coeur visites et musées

Pour dormir
En passant par booking comme souvent, j’ai pu trouver Estella luxury suites, 4 appartements suites indépendants tenus avec goût (et beaucoup de parfum) par l’adorable et chicissime Alessandra.  Une Grande chambre avec une petite cuisine et une belle salle de bain, ultra confort avec déco design. Les prix varient du simple au double à Turin et j’ai trouvé que 3 nuits au cœur du méga centre pour 400€ ça restait ultra correct. Les accès sont sécurisés et tout est accessible à pied ou en métro. Seul bémol, la situation en entresol qui laisse passer les nombreux bruits de la rue. La petite cuisine permet de se faire un bon café le matin (il y a des petites épiceries tout autour et un Eataly à deux rues!) ou un aperitivo à domicile le soir !

 

Les spécialités gourmandes
Turin est une ville gourmande, berceau du Slow food qui peut se targuer de nombreuses spécialités à déguster pendant le séjour.

Pour le Bicerin, j’ai pu tester celui de la Farmacia del Cambio face au Palais Carignan sur une des plus jolies places de Turin. Cette boisson qui réunit de la crème, du café et du chocolat est vendue assez cher, 7€ ici mais comme c’est la spécialité de Turin, cela a un prix. On m’a aussi recommandé celui de Al Bicerin piazza de la Sospedale. On évitera celui du Caffé Torino (sous le grand néon Martini), bon mais très cher et servi de façon déplorable dans un cadre magnifique sur une belle place du centre pourtant.

Le pinguino vous connaissez? C’est le cousin de notre esquimau glacé qui lui aussi serait né à Turin grâce au glacier Pepino. Celui ci est installé Place Carignan également et propose ses merveilles glacées à toute heure! J’ai logiquement testé le Pinguino gianduja à 10.30 du matin pendant que l’amoureux s’enfilait son deuxième espresso lungo de la journée. Possibilité de glaces en cornet ou en pot toute l’année et plusieurs restaurants vendent les glaces de Pepino dans Turin

.

Les Bonnes adresses

Côté glaces, celles de Grom m’ont un peu moins emballés cette fois ci… mais quelle belle découverte que celles d’Alberto Marchetti, glacier turinois qui propose des saveurs italiennes glacées (bonet, crème de chinotto…) et des petits pots de recettes locales. J’ai testé leur sabayon qui peut napper une glace, se manger à la cuillère ou chauffée sur des fruits…un délice à ramener de Turin

 

Pour le tramezzini, ce petit sandwich sans croûte, rien de mieux que l’adresse où il a vu le jour, le Caffe Mulassano sur la place Castello (sous les arcades en direction de Via Po) tenu en famille (avec un accueil adorable !) il faut compter 4€ pièce et vous avez le choix entre une quinzaine de recettes avec des produits locaux et de saison. Mes préférés : artichaut thon / anchois poivrons et Vitello tonnato. A gouter les versions homard et truffe en saison… Tout un pan de la vie turinoise sous le plafond richement décoré liberty de ce caffé historique

 

Pour le gianduiotti la petite bouchée à base de chocolat et noisette, il y a l’embarras du choix tant chaque confiseur revendique la paternité  de la chose. Nous concernant, on a choisi la valeur sure, ceux de Baretti&Milano autrefois fournisseur royal. La confiserie-resto-salon de café donne à la fois sur la place Castello et une superbe galerie couverte, la Subalpina qui traverse jusqu’à la place Carlo Alberto. Pour les petits snacks, je vous recommande la girelle (petit bun au sésame garni de fromage et de mortadelle) et le toast thon et artichaut très « gourmand croquant ». A l’heure du déjeuner, un verre de vin commandé et hop un petit plateau de bouchées salées à picorer, on valide ! Un aperitivo même le Midi! Attention à l’addition qui grimpe vite!

 

L aperitivo justement ! Une institution à Turin et ça tombe bien on a adoré ça! Il y a plein d’adresses plus ou moins touristiques qui en proposent. Le concept : on commande à boire et on nous offre de quoi picorer. Les copines qui viennent souvent à Turin conseillent le SFashion à côté du palais Carignan et Arancia de Mezzanotte du côté du Quadrilatero. Lobelix et Pastis faisaient à mon sens un peu plus boites à touristes. Lyon City Crunch mentionnait de bonnes adresses dans le quartier bobo hipster de San Salvario.

Pour notre dernier soir, on a testé celui de Floris house, jolie boutique-bar située à une rue de notre appartement dans un palais historique. L’accueil y est adorable et installés face au bar on a pu se régaler des talents du barman en action. Les spritz et gin fizz sont parfaits de dosage mais attention à l’addition. Si le petit serviteur muet regorgeait de délicieux grignotages à l’heure de l aperitivo on paie quand même 16€ le dit cocktail (certes en format XL)…Une belle adresse mais attention au porte monnaie !! On y trouve aussi beaucoup de bougies, parfums, diffuseurs… amis sensibles du tarin, filez au bar c’est moins entêtant 😉

 

Plus économique et très sympa, on a filé place Carlina à deux pas de l’appartement chez Trapizzino. Ici le petit pain triangulaire bien toasté est fourré de recettes italiennes locales et délicieuses… à 4€ la chose bien copieuse on a pris 4 goûts différents, avec des spritz un peu trop légers à 6€ mais qui faisaient le job! C’est vraiment une adresse ultra conviviale donc bruyante. Les étudiants viennent ici après les cours, les familles avec enfants trouvent de quoi satisfaire tout le monde, l’accueil y est ici aussi adorable !! Il y en a un peu partout en Italie et même un à Soho à NewYork

 

Enfin, adresse pépite que je vous conseille, Contesto Alimentare a côté de la place Cavour. Une cuisine piémontaise aux notes originales, de délicieux vins du Piémont, une addition très correcte et des Salutations remarquées du bibendum au compteur. Ici pas d aperitivo, le restaurant a tout de plutot classique mais les assiettes sont diaboliquement bonnes : big up pour les agnolotti (petits raviolis au porc) et la panna cotta qui tremble parfaitement! Addition un peu diabolique elle aussi à 110 euros à 2 en 3 services avec 3 verres de vins… Mais vraiment une délicieuse adresse.

Toutes mes adresses turinoises sont à retrouver sur Mapstr @millelyons69

Partager sur Facebook Tweet
Ce contenu a été publié dans Bouger, Miam par Anne-So. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *