Un week-end Aux Terrasses

Hello les Millyonnais,

Aller manger chez Amandine et Jean Michel Carrette Aux Terrasses c’est une expérience!

Tout d’abord, celle de passer un week-end à Tournus en plein coeur de la Bourgogne, au bord de la Saône. Une bourgade restée dans son jus 1950… Heureusement, Aux Terrasses on se sent bien au XXIème siècle !! Deco végétale, sculptures contemporaines, salons intimes au mobilier design (banquettes Barcelona et rocking-chair Eames même pour les Kids!).

img_7296.jpgimg_7334.jpg

Certaines chambres ont été refaites dans un esprit contemporain mais il faut tout de même débourser plus de 150€, mais elles sont absolument sublimes. D’autres chambres plus traditionnelles sont disponibles à partir de 100 € environ.
img_7295.jpgimg_7294.jpg

Côté cuisine Aux Terrasses, Jean Michel Carrette privilégié la saisonnalité, le terroir, les produits bruts mais sublimes… Le menu à 58€ (95€ avec l’accord Mets et vins) est une vraie pépite! Le menu est constitué selon l’humeur du chef mais on y retrouve toujours les produits du marché ou proposés par ses fournisseurs triés sur le volet (Ferme de Clavisy pour la viande, Bachès pour les agrumes, producteurs et maraîchers locaux). L’adresse est connue de tous les foodistas, et récompensée d’une étoile Michelin et des macarons Le Fooding et Omnivore.

Les 2 salles de restaurants s’inscrivent dans un décor brut et minéral avec des tables massives en bois brut, pas de nappe, des petits disques de feutrine colorés ponctuent la décoration. Au plafond une suspension contemporaine monumentale… on aime ou on déteste, moi j’ai trouvé ça totalement en adéquation avec la philosophie du lieu.
img_7298.jpgimg_7299.jpg

Les petits plats et grandes assiettes se sont succédés à notre table pendant 2 heures pour notre plus grand bonheur. Voici en détail le déroulé de ce magnifique moment gourmand Aux Terrasses
– Velouté froid de courge et rillettes de silure / Manger du silure, heu, comment dire, ce n’est pas dans mes habitudes mais j’ai trouvé le goût de ce poisson très fin
– Guimauve au comté et tartelettes au foie de pigeon / une vraie découverte que ces 2 petites mises en bouche
img_7300.jpgimg_7302.jpg

– Fish and chips revisite avec goujonnette de silure et sauce tartare maison / Revoilà le silure et quel plaisir de le tremper généreusement dans la sauce tartare
– En bonus, le cadeau du chef, la gaufre pomme de terre, crème aigre citronnée et œufs de saumon / Encore une jolie version gastronomique de la street food, pleine de saveurs. Cette crème aigre, j’aurai pu en manger à la louche !
img_7304.jpgimg_7306.jpg

Ensuite, j’ai enfin pu découvrir les oursins, que je n’avais jusqu’alors jamais gouté. Des oursins donc mais aussi des topinambours et une écume délicieuse, ma première fois restera gravée.

– Artichaut Poivrade en salade, jambon bellota, menthe et crème montée d’Etrez / une assiette rafraichissante, mettant en avant le bon goût des produits

– Sandre de Saône en vapeur douce, bouillon d’une pochouse et carottes fumées et chou / Une recette qui respire la Bourgogne des bords de Saône comme c’est le cas à Tournus. Je n’aime pas vraiment le sandre que je trouve toujours un peu farineux mais grâce à la cuisson vapeur douce, il était très fondant et avec une texture incroyable..

– Cuisses de grenouilles, anis, aneth / Encore un plat inspiré des recettes bourguignonnes. J’ai découvert la texture et le fondant des cuisses de grenouilles même si elles ne semblaient pas ravies de se faire déguster puisque j’ai failli m’étouffer!

– Volaille et petit jus, pommes soufflées traditionnelles / Un plat quasi iconique, mêlant à mon sens la cuisine de Georges Blanc et celle de Bocuse. J’attendais peut-être un petit twist audacieux comme j’avais eu la chance d’avoir à chaque étape de ce voyage gourmand, mais je reste comme les pommes… soufflées par ce geste technique !
img_7310.jpgimg_7307.jpgimg_7314-1.jpgimg_7315-1.jpgimg_7317.jpg

– Comté 24 mois, syphon poulette et vin jaune, brunoise de granny smith / Je venais en premier lieu pour ce plat-là, véritable signature du chef. Un délicé ! Gourmand, fondant, croquant, chaque cuillerée était plus délicieuse que la précédente ! Et pourtant le chariot de fromages me faisait sacrément de l’oeil à chaque passage !
img_7319.jpg

– Banane caramélisée, riz soufflé, passion et zeste de lime / J’avais précisé que je n’étais pas très très chocolat et du coup j’ai eu droit à un dessert emblématique du restaurant Aux Terrasses, tout en gourmandise. C’était frais, bien dosé en sucre, parfait pour terminer un repas comme celui-ci. Mais ce n’était pas fini !

– Mignardises, nougat maison, bonbons liqueur et Bavarois ananas / Encore quelques douceurs à partager avec gourmandises…

– Café Ultra gourmand avec panna cotta / Encore une petite place… Et pour terminer, un café ultra gourmand avec cookie et panna cotta qui sent bon la crème et la vanille.
img_7320.jpgimg_7322.jpgimg_7325.jpg

Le lendemain, un petit déjeuner gourmand nous attendait dans une jolie pièce baignée de soleil. Jus de fruits Alain Millat, confitures artisanales, pain frais, fromages et charcuteries locales… Un délicieux moment passé Aux Terrasses avant de reprendre la route… et retrouver Lyon à moins d’une heure de route.
img_7333.jpg

Aux Terrasses
Amandine & Jean-Michel Carrette
18 Avenue du 23 Janvier 71700 Tournus
03 85 51 01 74
Site web 

Partager sur Facebook Tweet
Ce contenu a été publié dans Bouger, Miam par Anne-So, et marqué avec , , , , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *