Diner poétique au Clair de la Plume

Hello les Millyonnais,
Aujourd’hui, retour en Provence et plus précisément en Drôme provençale sur les traces de nos vacances en famille et notre découverte du restaurant Le Clair de la Plume. Comme vous le savez peut-être, je suis très attachée à Grignan, ce village perché cher à la Marquise de Sevigné. J’adorais y venir petite fille, j’ai eu la chance de m’y marier il y a quelques années et je reviens toujours avec plaisir car nous avons de la famille sur place. Mais c’est toujours délicat de venir rendre visite à sa famille et de partir se régaler en amoureux à l’une des tables les plus gourmandes de la région.

On a donc profité de ces vacances pour déposer les enfants et filer en amoureux au Clair de la Plume découvrir enfin la cuisine poétique et méditerranéenne de Julien Allano.
Dès notre arrivée, nous nous sommes installés dans le jardin méditerranéen magnifiquement entretenu pour un apéritif au soleil couchant. Pour commencer et accompagner notre vin Rosé du Domaine de Grangeneuve (à consommer avec modération), nous avons dégusté trois petites bouchées délicieuses : une huître végétale au travers d’une feuille au goût d’iode, un cromesquis de tomme de brebis fondante et granny Smith, et un rouleau courgette et anchoïade. Parfait pour débuter cette belle soirée! Après consultation appuyée de la carte, on porte notre choix pour le menu Dégustation en 5 services (la canicule a raison de notre appétit d’ogre !)

Nous sommes passés à table dans la salle à manger sous verrière, donnant directement sur le jardin. Peu de tables, suffisamment d’espace entre chacune pour se sentir en parfait tête-à-tête. Pour débuter, en guise de beurre, un imposant morceau de bois d’olivier et 4 déclinaisons autour du fruit d’or de la Provence : une huile d’olive délicieusement verte, un macérât d’olive maison, des olives de Nyons et une tapenade minute. On trempe son pain, on sauce et on savoure!

En guise de mise en bouche, une originalité.. un verre obus et un glaçon de basilic translucide sur lequel qu’on vient arroser d’une eau de tomates bien fraîche. En accompagnement, des petits beignets bien dodus de mozzarella fondante… la tomate-mozza vue comme ça, forcément j’adore!

Place à l’entrée… Pour moi, ce sera une belle tranche de foie gras poêlé rafraîchi dans un bouillon pêche gingembre. Tout est parfait dans cette création : la texture croustillante et fondante du canard, le consommé peu sucré mais très parfumé… une belle entrée poétique et raffinée. L’Homme opta pour la daurade marinée puis « brûlée », radis, menthe, coriandre et ponzu. La cuisson du poisson est remarquable, comme brûle à l’extérieur et bien marqué, mais fondant et nacré dans les chairs. J’ai vraiment hésité mais l’envie de foie gras était plus forte, surtout en dehors des fêtes de fin d’année, je l’apprécie d’autant plus.

On a poursuivi par un saint-pierre, un de mes poissons préférés, accompagné d’artichaut violet en purée et en cœur et son beurre d’algues. Même si le poisson était parfaitement cuit, j’ai été un peu moins transportée par les saveurs, plus traditionnelles et un peu moins estivales.

Pour le plat, j’ai fait la fille compliquée car je mange peu de viande et surtout à des niveaux de cuisson bien trop poussés pour en profiter pleinement lors d’un repas étoilé. J’ai donc fait l’impasse sur l’agneau de Provence rôti puis laqué aux épices douces, poivron, framboise. L’Homme a lui trouvé la recette délicieuse.
J’ai donc eu droit (sans supplément et c’est à signaler) à de la lotte accompagnée d’une extraordinaire mousse de pois chiches, citron vert et coriandre. Je ne regrette assurément pas d’avoir joué les difficiles, cette assiette était vraiment délicieuse.

 

Au moment du fromage, nous avons décliné la proposion de fromage glace du chef pour nous rabattre sur notre péché mignon lors des dîners gastronomiques : le chariot de fromages!! Ici il est signé par Josiane Deal, MOF à Vaison la romaine et dealeuse en fromages attitrée de fêtes de famille. Belle surprise, nous nous laissons entièrement guider par la maître d’hôtel du Clair de la Plume qui nous propose un véritable parcours gourmand personnalisé selon nos envies avec pas moins de 7 fromages différents à déguster, accompagnés de différents pains, miel local ou fruits secs.

En pré-dessert, on nous propose une version originale et revisitée du tea-time dans une adresse tout aussi réputée pour sa cuisine que son salon de thé. Ce sera donc un thé glacé et ses madeleine tièdes absolument fondantes et délicieuses (on aura même le droit de repartir avec les mêmes en version XXL!)

Dernière création à découvrir, pour moi ce sera la fraise en vacherin, crème au vin jaune et jus de thé alors que l’Homme craque forcement pour le chocolat et fève tonka en fines feuilles. Mon dessert est comme j’aime : gourmand mais pas trop sucré, avec des saveurs originales que je n’avais jamais mariées. La fraise est mûre et bien sucrée, le vin jaune apporte une note délicate de noix, bref une belle association.

Au final, le Clair de la Plume une très belle adresse avec une cuisine poétique mettant en valeur la richesse des produits de la région. On reviendra pour la pause goûter au Salon de thé (formule gourmande à 14 € boisson et pâtisserie) ou encore le petit déjeuner gourmand que l’on peut prendre même si l’on n’est pas résident de l’Hotel.
A noter les autres adresses du Clair de la Plume dans Grignan, La Ferme Chapouton que j’ai eu la chance de découvrir, et qui propose outre des chambres avec vue et une piscine, une belle cuisine bistrot chic avec vue sur le village ou encore le Jardin Méditerranéen qui propose une cuisine d’été plus simple et un bassin de baignade naturelle là encore avec vue sur le village.

Addition : 280 € environ
Menu Dégustation 5 Services : 95€
Fromage en supplément : 12€
Rosé du Domaine de Grangeneuve – Grignan les Adhemar : 30€

Le Clair de la Plume
Hotel /. Restaurant / salon de thé
Place du Mail / Grignan

 

 

 

Partager sur Facebook Tweet
Ce contenu a été publié dans Bouger, Miam par Anne-So, et marqué avec , , , , , , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *