Un Dimanche à la Campagne

Il y a 15 ans c’est le jour où tout a basculé (et rien à voir avec la série Z de TF1). Comme la coupe du monde ou les attentats du Bataclan, tout le monde se souvient ce qu’il faisait ce soir là quand il a su (si vous ne savez pas, vous êtes peut-être encore trop jeune pour lire ce billet).
Depuis, on n’a pas vraiment tiré les leçons qui s’imposait. Et hier soir encore, je me suis demandé si tout le monde sait bien ce qui était en train de se passer. Alors, depuis plusieurs jours, je réfléchis, je m’interroge. Voter ok, mais pour qui ? Pourquoi ? Pour quoi?

Dimanche, je vote pour la quatrième fois de ma vie aux Présidentielles. J’aime la politique, les échanges un peu vifs, les soirées électorales dont je me délecte un bol de chips sous le bras comme au cinéma ou devant le plus drôle des nanars.

Chaque fois, je suis allée voter. Je ne juge pas ceux qui n’y vont pas mais je me vois mal ne pas y aller tellement certains se sont battus pour cela. il est possible de voter blanc ou nul, il est possible sous différentes formes de donner son avis et je suis fière d’être en droit de donner mon avis quand on me le demande.

Chaque fois, je savais pour qui voter. Selon l’homme en question, sa personne, ses idées, ses envies, les valeurs qui me sont propres. Il n’a pas été élu à chaque fois, il a parfois passé le second tour, parfois non. Mais à chaque fois, j’avais l’impression d’avoir voté avec conviction, envie et enthousiasme.
Je n’ai jamais caché mes convictions même si je passe surtout mon temps à expliquer que je ne suis pas forcément le cliché qu’on veut bien voir de moi.

Aujourd’hui, même si mes valeurs sont majoritairement représentées par certains candidats, je n’ai pas la flamme. Déçue, amère, en colère et le sentiment de me faire voler mon élection pour des questions de régime quinoa, de costumes hors de prix ou de cougar en pantalon de cuir.
La politique ce n’est pas ça, c’est échanger, argumenter, défendre, combattre… Et j’ai l’impression que le combat n’a pas eu lieu et que nous ne pouvons rien faire d’autre que subir un résultat qui ne nous conviendra que moyennement

Alors si la démocratie a encore un visage, dimanche, allez voter. votez bien, votez blanc, votez en solo, votez en famille, votez ! Ne laissez pas les autres choisir à votre place.

Partager sur Facebook Tweet
Ce contenu a été publié dans Mood par Anne-So, et marqué avec , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *