Nov 26

Torino, capitale du slow food et de l’aperitivo

Hello les Millelyonnais,
Aujourd’hui c’est promis je reviens partager avec vous mes bonnes adresses découvertes pendant mon week-end en amoureux à Turin.24

Tout d’abord un petit mot sur la ville en elle-même. Je m’attendais à une ville triste et industrielle, c’est faux ! Les 16 km d’arcades du centre ville font de Turin une ville pleine de charme dès le premier coup d’œil ou presque  (pourtant on a débarqué en flixbus devant le musée de la prison!)Ici tout est à l’honneur de la famille royale qui a vécu à Turin et fait de la ville le centre de l’italie ou presque. Ici tout n’est donc que rues, places et statues à l’effigie de Vittorio Emmanuele I, Emmanuele Philiberto (pas celui de la ferme célébrités!) et J’en passe !! Les places sont toujours ultra agréables pour flâner ou s’asseoir boire un café et regarder le monde passer. Peu de monuments romains ou renaissance mais les fastes du xviii elle siècle sont bien là et on prend plaisir à lever les yeux et admirer les façades ouvragées des immeubles et des palais.

Turin n’est pas une ville musée mais une ville qui vit au quotidien avec ses embouteillages, ses sorties d’école… Dans les restos on croisait des Français bien sur, mais aussi des gens du quartier, des hommes d’affaires… il y a bien un ultra centre ville qui regroupe les principaux monumentaux mais il y a de quoi visiter partout dans la ville! J’ai d’ailleurs consacré un article du blog à mes coups de coeur visites et musées

Pour dormir
En passant par booking comme souvent, j’ai pu trouver Estella luxury suites, 4 appartements suites indépendants tenus avec goût (et beaucoup de parfum) par l’adorable et chicissime Alessandra.  Une Grande chambre avec une petite cuisine et une belle salle de bain, ultra confort avec déco design. Les prix varient du simple au double à Turin et j’ai trouvé que 3 nuits au cœur du méga centre pour 400€ ça restait ultra correct. Les accès sont sécurisés et tout est accessible à pied ou en métro. Seul bémol, la situation en entresol qui laisse passer les nombreux bruits de la rue. La petite cuisine permet de se faire un bon café le matin (il y a des petites épiceries tout autour et un Eataly à deux rues!) ou un aperitivo à domicile le soir !

 

Les spécialités gourmandes
Turin est une ville gourmande, berceau du Slow food qui peut se targuer de nombreuses spécialités à déguster pendant le séjour.

Pour le Bicerin, j’ai pu tester celui de la Farmacia del Cambio face au Palais Carignan sur une des plus jolies places de Turin. Cette boisson qui réunit de la crème, du café et du chocolat est vendue assez cher, 7€ ici mais comme c’est la spécialité de Turin, cela a un prix. On m’a aussi recommandé celui de Al Bicerin piazza de la Sospedale. On évitera celui du Caffé Torino (sous le grand néon Martini), bon mais très cher et servi de façon déplorable dans un cadre magnifique sur une belle place du centre pourtant.

Lire la suite

Nov 15

Turin, visite au coeur de la cité piémontaise

Hello les Millyonnais,
Un trajet de flixbus de 4h30 et la joie d’écrire sur le blog m’est revenue! Me voici donc de retour pour vous parler de mon séjour à Turin. Nous y sommes donc allée en Flixbus, car les horaires SNCF ne convenaient pas, le tarif du parking est rédhibitoire (25 euros / jour environ) sans compter celui du passage du Tunnel du Fréjus (56euros AR). Bref à 110 euros à 2 l’aller retour avec départ et arrivée de centre à centre sans se. soucier de la route, on y a trouvé notre compte.

En arrivant à Turin, la première chose qui frappe ce sont ses arcades partout, partout, PARTOUT.
C’est une ville à taille humaine où le centre se fait à pied. Quelques quartiers à voir sont accessibles en métro.
L’hypercentre est rassemblé sur une surface de 2 km de côté environ marqué au sud par le Corso Vittore Emmanuele, à l’ouest par le Pó et au nord par l’historique Porte Palatine et à l’ouest par le corso Bolzano.

Dans cet ultracentre, on retrouve les monuments emblématiques de Turin, mais aussi de superbes palais dont il est parfois possible de pousser la porte et de s’émerveiller. Une fois n’est pas coutume, nous avons pris la Torino Card (36€ les 48h par personne) qui permettait la gratuité de tous les bâtiments musées et monuments visités dans le week-end. Elle est disponible à l’office de tourisme et disponible sur plusieurs durées (de 24 heures à 7 jours de mémoire).

Lire la suite